dimanche 31 janvier 2010

Mon #iPhone, c'est ma voiture.

Je n'ai pas de voiture; mais j'ai un iPhone.
Je pense que c'est un peu la même chose.

Je ne peux pas m'en passer parce que c'est essentiel à (dans) mes déplacements. Grâce à mon iPhone, je peux naviguer dans un environnement 2.0, en tout temps.

Mes déplacements sont importants et ils me définissent: c'est pourquoi je suis fier de porter la bonne marque, la marque qui fait de moi quelqu'un de bien.

Mais malheuresement, j'ai eu un accident: briser la vitre de son iPhone, c'est le nouveau bosser son aile de voiture.

Au party dans un chalet du Mont-Tremblant évalué à 1,5 millions de dollars où mon iPhone a fait un vol planné en direction de la céramique du plancher de la salle de bain, les hommes entretenaient des opinions.

Ça va te coûter 400$; juste la vitre c'est 200$; tu devrais aller dans un Sales Shop, ça va te coûter 100$; mon chum connaît un gars qui fait ça pour 50$.

Ce matin, j'ai appelé le concessionaire Apple Store et on m'a donné un rendez-vous où pour la modique somme d'approximativement 250$, on changerait la vitre brisée de mon iPhone.

Ce n'était pas sua garantie, c'est certain.
Devrais-je donc faire la réparation moi-même ???

Un dude viralement nommé @EpicProportions explique ici comment faire le changement soi-même à la maison pour moins de 5$.

Est-ce qu'acheter le Iphone 3G Replacement LCD Screen Display Repair + Tool Kit sur ebay pour 29,99$, c'est le nouveau changer ses pneus d'hiver soi-même ???
Est-ce que Apple me surcharge le remplacement de ma vitre iPhone pour éponger les dettes reliées à la sortie du iPad ???

Est-ce que le technicien Applecare, c'est le nouveau gars du concessionaire qui me charge son temps à 150$ de l'heure ???

Est-ce que Dan Fillion est un #douchepad ???

vendredi 29 janvier 2010

Infinity: What Else Is There ? mixtape

Ce qu'on pourrait (y) retrouver n(')e(st) peut(-)être qu'imparfait.
Fonce: parce que présentement est nécessairement passé.

Nous danserons, une autre fois.
Nous danserons, une dernière fois.

Voici la playlist:

- Grizzly Bear - Boy From School (Hot Chip cover)
- Le Loup - Forgive Me
- The Xx - Infinity (Christian TV Bootleg RMX)
- Brusque Twins - Diptych
- Paskal - Sweet Settings
- Royksopp - What Else Is There ? (Ministy of Sound RMX)
- Goldfrapp - Rocket
- The Raveonettes - Last Dance (kap10kurt Dream Mix)
- Ellie Goulding - Starry Eyed (Russ Chimes RMX)
- Dragonette - Pick Up The Phone (Michael Van She RMX)

mercredi 27 janvier 2010

À la recherche du nouveau #douchebag... [#douchefag vs #douchepad]

C'est maintenant une réalité (pas vraiment), se payer la gueule d'un #douchebag: c'est #douchebag (via @SébastienDiaz devrait le confirmer d'ici 2012).

Et comme c'est le cas pour toutes les tendances ou modes urbaines, tournons-nous vers les centres d'influenceurs pour y confirmer l'émergence de ce qui est nouveau.

Dans un échange Facebook où il était question de bottes Sorel et de la rue Ste-Catherine, @ThomasLeblanc et un certain entourage conseillent de regarder en diretion du Complexe Sky, que c'est peut-être le nouveau Club Opéra.

Preuve à l'appui, le staff y signalerait son appartenance à la communauté #douchefag, de la même manière où il était à la mode de signaler l'excellence #douchebag.

Est-ce que le #douchefag, c'est le nouveau #douchebag ???

Devrais-je visiter le Complexe Sky et faire un rapport de la situation ???

Or, durant la journée, émergeait de la nouveauté provenant d'un leader d'opinion encore plus branché que l'ensemble de la communauté gaie: Steve Jobs annonçait le lancement du iPad.

Si j'ai bien compris la vidéo youtube: le col roulé trop grand entré dans un jeans Wrangler sans ceinture, c'est la nouvelle tendance #douchepad 2010.

Es-tu un #douchepad ???

As-tu hâte d'être vu dans un café #douchepad, en pleine rédaction sur ton nouveau iPad ???

Devrais-je magasiner mes jeans à la boutique Apple de la rue Ste-Catherine pour pleinement assumer mon statut #douchepad ???

Est-ce la fin du #douchebag ???

Iras-tu aux soirées #douchepad au Chalet Nightclub de Laval en 2013 ???

lundi 25 janvier 2010

Est-ce #hipster d'être #yupster ??? [via est que @AmericanApparel est une marque #yupster ???]

La nouvelle collection American Apparel propose la cravate et la chemise propre et je ne suis plus certain de bien comprendre.

J'ai toujours pensé que American Apparel était une boutique hipster.

Mais aujourd'hui, est-ce que American Apparel est sur le point de devenir une boutique aux collections yupster ???

Nonobstant la moustache, le pantalon propre ajusté remplacerait-il le jogging gris porté dans une botte uggs [@McGill] ???

Est-ce que le veston, c'est le nouveau hoodie ???
Est-ce donc hipster d'être yupster ???
Crois-tu qu'on a déjà traité Sébastien Diaz de yupster ???

Suis-je un hipster ???
Suis-je Sébastien Diaz ???

Suis-je du papier journal lu par les 35-55 ans [@Franco Nuovo] ???

dimanche 24 janvier 2010

*** 2 years to live en reprise *** Ai-je besoin d'une fille de banlieue ??? [@6 janvier 2009]

Le douchebag est maintenant un sujet mainstrem [via @PatrickLagacé] et son ascension a peut-être débuté quelque part le 6 janvier 2009 où je me questionnais sur la banlieue, et davantage sur la fille de la banlieue.

Mèches et condescendance dans un rapport amour-haine avec la vie normale. Je (me) pose toujours la question: on sort au Fuzzy de Laval ce jeudi ???

-----

La question me tourmente depuis quelques temps et elle m'apparaît légitime: ai-je besoin d'une fille de banlieue ???

Pas une fille de banlieue qui vit maintenant à Montréal; non je parle d'une fille de banlieue qui persiste et signe.

Ici, il n'est pas non plus question d'une fille de région. Plus au Nord que St-Jérôme, plus au Sud que la rue Notre-Dame: on parle d'une fille de région (oui, la Rive-Sud c'est la région parce que c'est vraiment pas rapport).

Elle aurait des mèches, un emploi chez Coiffure St-Laurent à Laval, ou gérante du Zara Place Rosemère, ou un poste d'assistante administrative chez une firme de publicité située à Terrebonne.

Pour elle, une paire de skinny jeans WESC sur un homme représenterait une tenue exotique, Ed Hardy la marque la plus en vogue, et l'implant mammaire un mode de vie depuis ses 19 ans.

Elle aimerait Occupation Double, moins Loft Story parce que c'est pas assez sophistiqué, un peu Airoldi pour une sortie sur le Canal Vie et sortir en ville avec ses amies toutes pareilles au Club Opéra.

Elle rêverait d'une maison à Lachenaie, s'occuper des enfants à la maison, et d'une sortie au Houston du Centropolis de temps en temps.

La vie serait simple, peu compliquée, ai-je donc besoin d'une fille de banlieue ?

Pour en avoir le coeur net, quelqu'un est game de sortir au Fuzzy de Laval (visitez la section dress code pour savoir quoi porter) avec moi jeudi prochain ???

Suis-je un #salaryman ??? [via suis-je un #salaryman #yupster ???]

Le #salaryman, c'est l'homme d'affaire japonais qui dédie sa vie à son travail.

Il accumule les heures supplémentaires même si chaque soir après le travail, le #salaryman sort en boîte avec ses collègues ainsi que son patron pour une virée mémorable.

Au Japon, il n'est donc pas rare de croiser sur sa route un businessman couché sur le sol, inconscient et toujours sous le joug d'une grosse brosse.

Mais le lendemain matin, il est de retour au travail: fidèle à son poste.

Est-ce que le #yupster est le version occidentale du #salaryman ???

Suis-je un #salaryman #yupster lorsque je me réveille incertain de la fin de ma soirée qui s'est terminée quelque part entre le 5@7 au Vauvert, le souper au Holder, la suite des choses au Garde-Manger et l'apparition tardive au Salon Officiel ???

Suis-je un #salaryman #yupster lorsque mon esprit se réveille quelque part entassé entre les stations de métro Mont-Royal et Sherbrooke avec la vive impression d'avoir drunk updaté mon statut Facebook avec quelque chose de nuisible à mon personal brand ???

Pourquoi recommancerai-je pourtant dès cette semaine ???

*** Bonus - Ma vie est un lundi matin [@Monday (#2000)] ***



Merci à @JP Bernier pour la bande-annonce.

vendredi 22 janvier 2010

Te souviens-tu du 26 février 2002 ??? [#Girlfriend @Nsync feat. @Nelly]

C'était la belle époque...

Où on portait des plasters dans le visage sans raison...
Où on portait des tuques même quand il ne faisait pas froid...
Où Lance Bass était (pas encore) gai...
Où on jouait au pool dehors en pleine rue...
Où nos blondes dansaient collées devant des exhaust en feu...
Où Chris s'habillait toujours aussi mal...
Où on dansait toute la gang sur les chars montés de nos chums...
Où JC était encore riche...
Où on race-ait sur l'avenue Michelin à Laval...

Où je te chantais (pas vraiment)...

In the middle of the night
Is he gonna be by your side?
Or will he run and hide?
You don't know cause things ain't clear
And baby when you cry
Is he gonna stand by your side?
Does the man even know you're alive?
I got an idea


Nelly Feat. N'Sync - Girlfriend (Remix)

***
Bonus - Joey Fatone en one piece gold avec Miley Cyrus ***


jeudi 21 janvier 2010

Poème @GeorgeLaraque [#Laraquefail]

Tu es arrivé à Montréal comme un libre agent.
Pouvais-tu marquer 13 buts comme lorsque j’avais 20 ans?
Mais tu as décidé que tu ne voulais plus laisser tomber les gants,
À moins de recevoir une invitation comme dans le bon vieux temps.

Je n’ai jamais fait partie de ces mauvaises langues,
Qui croyaient que tu n’aurais pas dû arrêter de manger de la viande.
Malgré tout, j’étais quand même demeuré un fan,
Parce que tu trouvais ton énergie dans les boissons Octane.

Mais cette saison, tu n’avançais tout simplement plus,
Dans le visage des adversaires, on ne retrouvait pas ton gant qui pu.
O’Byrne était plus fiable même s’il comptait dans son propre but.

On va garder un bon souvenir de toi George Laraque,
En attendant de te remplacer, faire jouer un défenseur à l’attaque.
Mais à défaut d’en donner, de toi, on en avait notre claque.

mercredi 20 janvier 2010

Quel est ton clip préféré qui se passe dans une ville avec des gars qui portent des #moustaches ??? [@Helsinki78-82 vs @ThePolyamorousAffair]

Le premier clip se déroule à New York et on aime les souliers, les bas de nylon, les taxis, la folle angoisse de vivre quelque chose d'unique et de très urbain.

Une trouvaille envoyée par bn du blogue musical Bridging the Atlantic que j'aime bien.



Le deuxième, se déroule probablement en Scandinavie comme l'indique le nom du groupe. Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave parce qu'on aime (s')y croire de la même manière où on aime les vélos, les shorts, la signalisation routière, la nuit, et penser qu'il n'y a rien de mieux que l'été à Montréal.

Montréal, c'est peut-être le nouveau Helsinki.

lundi 18 janvier 2010

*** 2 years to live en reprise *** Barack Obama, ce politicien hyper réel [@13 novembre 2008].

Bientôt près d'un an depuis l'arrivée à la Maison-Blanche de Barack Obama. Le 13 novembre 2008, je publiais ce billet, une sorte de lettre ouverte en réponse à deux autres lettres ouvertres publiées par le journal Le Devoir; mais surtout une tentative d'explication face au phénomène Obama.

Quelques temps plus tard, on pourrait se rendre compte que rien n'a particulièrement changé; au contraire.

-----

J'y pense depuis longtemps: Barack Obama, un cyborg ? Mais je n'étais pas capable de mettre le doigt dessus. Après avoir lu la lettre de mon ami Dominique Trudel et celle de Thierry C. Pauchant en page A11 du journal Le Devoir, j'en suis arrivé à ce texte.

Alors que la perspective politique de Dominique Trudel met en relief, avec raison, l’indubitable participation citoyenne dans la construction d’un sens historique, il semble que l’essai de Thierry C. Pauchant, quoique prometteur, s’arrête en chemin sur l’aspect stratégique plutôt que de développer sur l’événement en soit.

Depuis son élection, je me questionne abondamment sur le sens postmoderne de Barack Obama. Et c’est à la page A11 du journal Le Devoir en date du 12 novembre 2008 que je crois avoir aboutit ma réflexion.

Tout d’abord, cet essai de Monsieur Pauchant. D’une manière pragmatique – quasiment mathématique, on peut s’en douter – l’auteur extrapole sur le sens postmoderne du premier Noir élu à la présidence des États-Unis. Or, jumelé au texte de Dominique Trudel, l’exposé du professeur titulaire à HEC laisse sur son appétit.

Suite à ce que Dominique Trudel eut souligné à gros traits la participation de l’individu massifié dans la construction d’un sens conjoncturel, Pauchant nous donne donc à penser que Barack Obama n’est peut-être pas pleinement en contrôle de son langage comme son essai semble le prétendre.

C’est cette image qui occupe le tiers de page tout en haut de la page Idées qui déclenche la réflexion suivante : pourquoi une image captée par un photographe professionnel et reprise par un journal dans une section particulièrement intellectuelle représente-elle une synthèse postmoderne de la personne de Barack Obama ?

L’étendu du langage que sous-tend cette photo était, dans un premier temps, instinctivement saisi par le photographe : l’immensité du ciel, le rêve, la descente de l’au-delà, Riefenstahl n’aurait pas fait mieux. Mais comment cette image représente-t-elle la postmodernité ? Pour moi, la référence est claire : The Truman Show (Peter Weir, 1998).

Vous savez, lorsque le bateau de fortune de Truman Burbank vient s’échouer contre le mur du studio de télévision où il vit depuis toujours ? Un post Christophe Colomb qui découvre le monde; mais plus précisément un autre monde, le renouveau, quoi. Et bien le voilà notre Barack Obama postmoderne. Une synthèse d’images en mouvement qui représente le renouveau.

Dans les mots de Jean Lohisse, décomposé [puis] reconstruit par la technique, [Barack Obama] devient alors mutant biologique ou cyborg. Même pour sa famille, pour sa femme, pour lui-même, Barack Obama n’est plus ce qu’il a déjà été. Il y travaille depuis longtemps mais il est désormais ce que le cinéma, la télévision, les médias nous avaient préparé à voir. Du récit biblique jusqu’au dernier grand succès hollywoodien The Dark Knight (Christopher Nolan, 2008) qui nous demandait de Believe in Harvey Dent, l’issu du récit semblait inévitable dans sa résultante intrinsèque.

Voici donc ressurgir à nouveau la vision de Dominique Trudel. Le sens donné à cette image en mouvement perpétuel qu’est Barack Obama, il vient essentiellement du peuple.

Comme tout bon film de genre, la recette est construite et entretenue par un public avide d’hypnose désireux d’obtenir ce dont il désire par le biais de l’écran. Pas surprenant que pour couvrir un tel événement, CNN eut recourt aux hologrammes. L’hyperréalisme de voir un politicien Noir être élu à titre de président des États-Unis, nous l’avions déjà vécu au travers les différents médiums d’informations et de divertissement. Il ne restait donc que la couverture de l’hyper réalité, ce faux-semblant d’historicité qui n’était que la concrétisation du cycle perpétuel de l’évolution du genre humain en quelque chose de toujours plus numérisée.

La preuve, c’est que nous croyons possible d’en faire une copie. Partout, nous nous souhaitons au Québec un Barack Obama. S’il semble si simple et même possible de copier un Barack Obama comme lui-même s’est vu reconstruit au fil du temps à partir d’hybrides comme JKF et Martin Luther King, il est d’une évidence même que nous avons à faire à une copie de quelque chose.

Et elle est donc là l’hyper réalité. Dans la conviction profonde que nous avons devant les yeux un homme vrai; alors qu’il en est tout le contraire. Peu importe le charisme, la bonté, l’espoir qui se dégage de Barack Obama, il n’en demeure pas moins que nous sommes face à un spectacle plus grand que nature qui même s’il permet de rêver, captive davantage.

Enfin, et à la lumière de ce que Dominique Trudel pouvait nous souhaiter, le fatalisme de la participation citoyenne même si elle ne fait plus aucun doute à plusieurs égards, demeure surtout évolutive, et donc certainement, historique.

dimanche 17 janvier 2010

Best Dressed #GoldenGlobes 2010*

Il pleuvait à Los Angeles, et bien certainement, le parapluie deviendra l’accessoire printemps 2010*. Tout comme la couleur prune d’ailleurs, c’est confirmé : défilé Burberry, Wallpaper* et puis maintenant les #GoldenGlobes, c’est comme ça.

On retiendra cependant que le noir, le chic demeure toujours de bon goût surtout lorsqu’il est question des robes de type Giorgio Armani Privé comme celle portée par Penelope Cruz…

…ou d’une magnifique robe noire agrémentée d’un splendide bandeau noir dans les cheveux ainsi que d'un attirail diamenté au poignet: merci January Jones.

Mais il n’y a pas que du beau, mesdames.

Notre amie (pas vraiment) Chloe Sévigny semblait aussi incapable de s’habiller correctement elle-même que son personnage de secrétaire de Patrick Bateman dans le film American Psycho.

On dirait un ensemble de rideaux achetés chez Linen Chest, ma belle.

Mais il y avait pire : la date de Paul McCartney.

On se demande toujours si cette dernière portait vraiment une robe Ed Hardy, ou une imitation achetée chez Winners. Dans les deux cas, nous saluons son excellence douchesse.

Ceci dit, l’accessoire de la soirée revient sans contredit à Colin Firth pour ses boutons de chemise Tom Ford.

On croyait vraiment décerner le prix au parapluie géant de Jeff Bridges...

...mais au dernier instant, voilà que des boutons de chemises incrustées de diamants noirs sont venus renverser la situation (via comme compter un but à quatre contre trois en désavantage numérique).

Toujours du côté des hommes, le prix du Best Dressed 2010* revient au bâtard Eli Roth pour son habit Hugo Boss agrémenté d’une cravate prune. On aime les cheveux aussi (peut-être parce que nous n’en avons pas).

Côté demoiselle, la gagnante est apparue à l’écran relativement tard au courant de la soirée. Vêtue d’une magnifique et simple robe ajustée bleu marine semi-gloss, et d’une coiffure juste trop Reese Witherspoon; Reese Witherspoon remporte la palme.

*** Bonus – La guerre du décolleté ***

Mariah Carey...

...vs Halle Berry...

...vs Alicja Bachleda ???

samedi 16 janvier 2010

Je suis (vis) dans le futur (en retard sur moi-même) [@Wallpaper* #augmentedreality]

Aujourd'hui j'ai acheté une (ma) revue Wallpaper* [#yupster] du mois de janvier. Et la (ma) revue m'a (re)présenté mon présent (futur) pour moins de 15$.

Pour son édition intitulée The Next Dimension, Wallpaper* offre certaines pages en augmented reality [#augmentedreality] où à l'aide de sa webcam, le lecteur peut consommer différemment la lecture de son magazine.

Et puis, j'ai décidé de (me) filmer avec mon iPhone afin de partager mon expérience avec un certain entourage #twitter.

Et j'ai compris (quelque chose).



Je peux désormais lire un magazine papier, en ligne, où un projecteur présente du contenu vidéo en trois dimensions actionné par ma personne filmée par une webcam tout en me filmant moi-même avec un appareil mobile capable de transmettre de l'information sur une plateforme interactive sociale en quelques secondes.

Quelques jours plus tôt, j'avais pu apprécier pareil phénomène alors que j'avais pris en photo puis retransmis l'image sur #twitter avec mon iPhone l'acteur (personnalité 2.0) Asthon Kutcher qui se filmait lui-même avec son téléphone mobile tout en retransmettant l'image sur la plateforme de diffusion sociale Ustream alors qu'il était en direct à la télévision.

Et puis j'ai (re)pensé à Pranav Mistry et sa conférence donnée à TED [@2yearstolive] et la manière dont mon identité 2.0 représente(ra) davantage que ma propre existence corporelle.

Et puis j'ai découvert la pièce Apollo [@hypem] du Dj Hongrois We Plants Are Happy Plants grâce au mixtape I'm Kind Of Nervous About Tonight, You ? de @Zelia sur son blogue @Frenchou.

La pièce débute avec ce monologue:

Time: you can’t see it, you can’t hear it, you can’t weight it, you can’t measure it in any laboratory, […] it’s the sense of becoming what we are, instead of what we were a nanosecond ago, becoming what we will be in an another nanosecond.

Et je repense au moment où @jefflizotte me pointe le centre-ville de Montréal en me disant que nous vivons dans le futur.

Je suis dans le futur.
Je suis le futur.

Mais surtout, et davantage, je suis en retard sur ma représentation qui devance mon corps, qui devance ma personne et qui m'éloigne de moi-même (m'emprisonne à l'écran[s]).

vendredi 15 janvier 2010

À la recherche de la meilleure chanson pour regarder les meilleures photos de @Fashionleaka #2009

J'adore (le blogue) Fashioleaka [@Fashionleaka].

C'est le blogue d'une styliste prénommée Melika qui nous partage ses coups de coeur mode tout en acceptant de poser pour la caméra (lookbook).

Trop souvent #triste, ce blogue m'a redonné espoir en quelques chose; peut-être même insufflé quelque chose qui pourrait s'apparenter à quelque chose comme du #bonheur.

Cette inquiétante étrangeté qui fait de moi une personnalité virale qui s'émeut devant des articles de vêtement portés de manière appropriée sur une personne inappropriable a surement quelque chose à voir avec les photos prises par les membres du studio SPG [@SPG].

On me transporte dans une urbanité #yupster qui me fait (presque) vibrer: c'est beau; c'est parfait.

Aujourd'hui sur @SPG, on publie les meilleures photos mettant en vedette @Fashionleaka pour l'année #2009 et j'ai pris le temps de regarder toutes les photos avec attention et prétention.

En boucle, avec les photos, trois chansons:

Hot Chip - Hand Me Down Your Love [@hypem]
The Xx - Infinity [@hypem]
Passion Pit - Moth's Wings [@hypem]

C'était beau; c'était parfait.
Bon voyage quelque part de magnifique: ici (pas vraiment).

jeudi 14 janvier 2010

Il me reste 90 jours à vivre [via suis-je @MichaelKeaton (#1993)]

1 année ¾ vient de passer, c'est le moment de prévoir la fin (début).
Comment se déroulera mon dernier excercice financier ???

Serai-je capable de (me) rentabiliser ???
Aurai-je ROI ma personne ???

Yupster sera-t-il un bestseller ???
Yupster, le film sera-t-il présenté par Denys Arcand ???

Serai-je (les mains de) Paris Hilton ???
Te souviens-tu des mains de Paris Hilton [@2yearstolive] ???

Pour ce dernier droit, en guise de préarrangements funéraires, je publierai les billets que je considère comme étant les plus pertinents de mon blogue (de ma vie).

Peut-être y trouverai-je quelque chose (sur moi-[meme]) ???
Une morale (pas vraiment), un bilan, une réponse.

L'essentiel, c'est que je m'apprête à mourir: pour (par) vous (moi).
Comment aimerais-tu me voir mourir ???

Assassiné par balles dans le coffre arrière d'une voiture [@2yearstolive] ??? Overdose sur le plancher de ma salle de bain ???

Devrai-je consulter un praticien asiatique qui pratiquerait de la médecine alternative pour me guérir de mon cancer ???

Il nous reste si peu de temps à passer ensemble, chaque instant compte. Heureusement, j'ai préparé cette vidéo pour toi, pour que tu puisses (me) comprendre [via suis-je @MichaelKeaton ???].

mercredi 13 janvier 2010

#Toilet art [@lesfoufs, c'est le nouveau Musée d'art contemporain]

Depuis quelques jours, une nouvelle forme d'art est née (pas vraiment): le #toilet art.

Sur la Fan Page Facebook, on décrit le #toilet art comme étant: Toute expression artistique qu'on trouve [sic] à l'intérieur (ou du moins associée à) une toilette publique: Graffitis, Objets, Individus.

On décide donc de mettre en valeur un cheval dessiné dans les toilettes du Laïka, ou une charmante jeune femme représentée par un crayon rouge sur un mur quelconque des toilettes du Burgundy Lion.

On peut aussi faire dans le pastiche: comme cet urinoir (Fontaine #2) photographié au Club Soda.

Crois-tu que le #toilet art, c'est l'art #core ???
Crois-tu que les Foufs, c'est le nouveau Musée d'art contemporain ???
Crois-tu que c'est #triste d'encourager le #toilet art ???

Crois-tu que #Mirador [@Mirabof] c'est du #toilet art ???

Iras-tu photographier David La Haye dans les toilettes du resto Aux Folies sur l'avenue Mont-Royal ???

En as-tu rien à chier du #toilet art ???
En as-tu rien à chier de David La Haye ???
Es-tu David La Haye à chier dans #Mirabof ???

mardi 12 janvier 2010

Est-ce que @LadyGaga salue cordialement les #douchebags ??? [@la #triste réalité ???]

Depuis le 17 novembre dernier, nous savons maintenant comme saluer l'excellence d'un #douchebag sans l'offenser [@2yearstolive].

La tendance a pris forme (pas vraiment), vous le faites maintenant dans le rue, au Chalet Nightclub, à l'Opéra; à un point tel que Lady Gaga elle-même a décidé d'emboiter le pas en direct à la télévision à l'émission de #RipJayLeno.

On aurait pu croire à une coïncidence, mais en décortiquant les dires de cette dernière en réponse à la discrimination subît par l'Église Baptiste de Westb(o)ro, on comprend sa répulsion face à la culture #douchebag.

And I created the Monster Ball so that my fans would have a place to go, a place where all of the freaks are outside and we lock the fucking doors. Some people in this world are addicted to hate, and they preach messages of divisiveness. But here at the Monster Ball you are free, and we preach love, and we preach truth, and we preach unity and togetherness. So you remember that when you’re lonely, I’m fucking lonely too.

Lady Gaga se sent seule face au monde de l'intolérence de masse et salue son excellence (la #triste réalité).

Salouons tous ensemble l'excellence du rien du tout, pour pas grand chose, ne serait-ce que pour se rassembler (ressembler).

Photo trouvée sur @Monster: A Threatening Force [merci @ArianeGagnon]

Free Kisses [@de la musique triste (#core {yupster})]

Aujourd'hui, je découvre davantage de tristesse grâce à Free Kisses. On dirait que c'est un band de Toronto et/ou une émule canadienne de Florence & The Machine.

C'est délicat, mélodramatique, comme moi (pas vraiment).

Assume ta tristesse...

Free Kisses - My Acoustic Heart Wants To Dance With You [@hypem]
Free Kisses [@Myspace]

lundi 11 janvier 2010

Es-tu triste ??? [@Suis-je triste (est-ce #core {yupster} d'être triste ???)]

Te poses-tu la question ???

Le matin, dans le métro, au travail, le midi, au gym, quelque part, en mangeant, en digérant, sur Facebook, le soir, avant de te coucher: en dormant ???

Moi, oui (pas vraiment).

Carles (se) pose aussi la question: est-ce que le stress, c'est le nouveau chill ???

Est-ce que la pression de soutenir l'insoutenable représentation serait l'ultime résultat du dépassement de soi(-meme) ???

Le (la représentation du) chanteur du groupe Washed Up en souffre, celui (celle) de Neon Indian aussi [@Hipsterrunoff].

Est-ce #core [@Yupster] d'être triste ???
Est-ce le signe de la route vers l'accomplissement ???

Veux-tu t'accomplir avec moi ???
Suis-je triste ???

Ressusciterai-je heureux ???
Ressusciterai-je ???
Suis-je ???

Photo: Maxime Juneau.