dimanche 11 avril 2010

Qui est Sylvain Raymond ??? (via @JarrettMann)

1. Sly

Le voici en 10 points :

1. C’est le gars assis à côté de moi lors de mon premier cours de scénarisation à l’UdeM et à qui j’ai osé faire « une remarque » sur le nombre incroyable de jolies demoiselles qu’on voyait défiler dans le corridor à travers la porte ouverte de notre classe. (Il était d’accord)

2. C’est le gars qui est venu auditionner pour le premier rôle de mon (mauvais) court métrage étudiant, L’Amateur, mais qui a finalement eu le 2e rôle parce que ça lui allait beaucoup mieux : un jeune baveux qui se pense le plus beau du monde. Disons que son casting était pas mal facile…

2. Sly-amateur

3. C’est le gars que j’ai défendu contre ce que j’aime appeler une tentative de « putsch » par le Comité organisateur de la Soirée des finissants en cinéma à l’UdeM. J’étais le président du comité et Sylvain le co-animateur de la soirée, tout allait plutôt bien jusqu’à ce que Sly insiste sur plusieurs excentricités dont des pompiers dansants sur la scène de la PDA (!). On a finalement présenté une version très réduite du show, mais ce ne fût que parti remise…

3. Show UdeM

4. C’est le gars qui a eu les couilles pour sauter en premier de « la roche » sur le bord du Lac Xavier lors du tournage de mon long métrage Le Chalet. Sly avait un des rôles principaux : un jeune baveux qui se pense le plus beau du monde (bis).

4. sly-Le chalet

5. C’est le gars à qui j’ai confié l’animation (avec Johann Smith) du tout premier Festival SPASM au Club Soda. De là, la naissance du duo diabolique le plus irrévencieux que le Québec ait connu ! Ce qui devait être leur premier et dernier show est plutôt devenu une aventure de 5 ans... au désarroi des groupes féministes, noirs, juifs et surtout inuits (pas de dents).



6. C’est le gars qui est devenu Vice-président du Festival SPASM, aux côtés de moi, Gil Brousseau et anciennement de Benoit Guérard. Il a pris en main les communications de notre petit festival underground pour en faire un rendez-vous respecté et incontournable dans le milieu cinématographique québécois.



7. C’est le gars avec qui j’ai partagé le bureau de programmation du Club Soda pendant près de 3 ans. Deux jeunes kids avec aucune expérience (ou presque) et qui prennent en charge la programmation d’une des salles de spectacle les plus respectées en ville. What a (power) trip!

7. Soda-full

8. C’est aussi le gars qui est une des 2 seules personnes (l’autre étant une ex-blonde) qui est capable de me faire lever le ton. Il m’enrage et me fait chier comme personne d’autre peut le faire. Mais c’est aussi celui avec qui j’ai eu les discussions les plus sincères et constructives de ma vie, car si t’es capable de mettre de côté ton égo, et surtout d’accepter le sien, il n’y a pas une meilleure personne avec qui brainstormer et clarifier tes pensées.

8. Sly-zombiejpg

9. À bien y penser, je réalise que c’est le gars qui a été à mes côtés lors de tous mes (nos) plus grands projets, tous mes (nos) plus grands accomplissements et pas mal tous les moments les plus intenses des dix dernières années de ma vie. Il a été un associé, un allié et surtout un grand ami. Avec sa mort imminente dans quelques jours, je suis bien sûr triste et nostalgique, mais je suis encore plus heureux et excité en pensant à sa résurrection qui suivra.

9

10. En terminant, Sylvain Raymond c’est le gars avec qui j’espère encore avoir l’honneur d’être à ses côtés lors de sa prochaine grande aventure qui sera la publication (et surtout l’éventuel film!) de son livre YUPSTER (que j’ai lu et esti que c’est bon!).

2 commentaires:

Izabel a dit…

Très beau témoignage d'amitié. Touchant.

Zélia Lefebvre a dit…

Ahhhh comme c'est beau l'amitié qui vous lit.
Moi aussi j'ai hâte à la prochaine aventure.