vendredi 26 mars 2010

Parce que je refuse qu'on m'impose des images. (via La Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée [#fail])

Ainsi, "après avoir dévoilé la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée à l’automne dernier, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, poursuit son action avec une campagne de sensibilisation intensive, réalisée par Cossette." [@MarketingMagQc]

Premier paradoxe d'une initiative gouvernementale complètement démagogique: on veut combattre les images véhiculées par la publicité; en véhiculant des images par la publicité.

À défaut de voir quelconque démarche artistique dans le monde de la mode, on lance une campagne visuelle où un client fonctionnaire décide via les suggestions d'une agence de publicité de ce que représente le "beau" consensus.

Visiblement, le "beau" convenable est le "beau normal, multiculturel, bourgeois". Voyez-vous des gens laids, pauvres, en détresse psychologique dans cette publicité Big Brother qui impose le code de la beauté à même vos taxes ?

Deuxième paradoxe, donc, devrait-il y avoir une campagne contre la grosseur extrême ??? Devrait-on interdire les publicités où Gaétan Barrette nous expose plusieurs solutions pour résourdre le déficit gouvernemental ??? Cette publicité donnerait-elle le goût aux jeunes de devenir extrêmement gros pour ainsi devenir l'un de plus importants cerveaux du Québec ???

Barrette

Le danger d'une telle campagne qui souffre d'un non-sens conceptuel tragiquement utopique, c'est qu'on tente de ramener l'ensemble de l'existence humaine sur un niveau d'égalité qui au contraire ne fait que réaffirmer et augmenter l'exclusion de la différence. On ne détermine pas la "beauté" et le "bon" comme on intervient pour contrer la criminalité ou la fraude.

La sensibilisation est une chose, mais la définition étatique de ce qui est "beau" représente l'une des plus flagrante et outrancière surutilisation du pouvoir politique.

PARCE QUE JE REFUSE QU'ON M'IMPOSE DES IMAGES:
JE N'AI PAS SIGNÉ.

6 commentaires:

marie a dit…

enfin quelqu'un de mon bord. je voulais faire un post sur cette campagne complètement wack. un excellent non-sens oui.

moi, le jour où je serai forcée d'engager certaines filles pour un shooting, à cause du gouvernement qui décide que c'est plus BEAU, eh bien je quitterai l'industrie de la mode. ou j'irai distribuer des sacs de jute en guise de vêtements aux gens de la chartre québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée.

Audrey PM a dit…

Sylvain, Marie, je vous aime.

Anonyme a dit…

moi en tant qu'anarchiste a tendance #yupster, je refuse toute imposition d'une image, qu'elle soit trop grosse, trop maigre ou trop plain.

T'sais quand c'est imposé, ça gosse.

Bonne journée.

Anonyme a dit…

J'vois sa et j'me dit...

A fallu qu'il utilise sont cerveau pour faire cette page, alors pkoi ne pas l'avoir fait à bon usage?

Serge a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sly a dit…

Moi j'te lis et je comprends pas ce que tu veux dire, alors pourquoi ne pas avoir pris le temps de corriger tes fautes avant ?