mardi 9 février 2010

L'histoire de ma vie en 2 minutes (à vivre) [via It's A Sin @PetShopBoys (#Bronson)]

Hier, sur Twitter, @JosianeS: Bronson, c'est @silversly.
Après vérifications, elle a raison.



Mon nom est Sylvain Raymond et au cours de ma vie, j'ai toujours voulu être célèbre.

moi2

Je me savais destiné à certaines choses plus grandes; je ne savais tout simplement pas ce qu'elles étaient.

moi3

Emprisonné dans une représentation de régulation, je m'évade dans la peau d'un clown postmoderne.

moi4

Utopie passagère.

night_shift

Prisonnier d'un environnement qui ostracise la différence, je décide de personnifier la différence intrinsèque du bon goût en portant des cardigans, des vestes par-dessus des chemises propres.

moi5

Mon personnage se déplace avec une mallette...

moi6

Mais s'imagine autrement dans la compréhension de sa (dé)marche: je deviens #yupster.

moi7

When I look back upon my life
It's always with a sense of shame
I've always been the one to blame
For everything I long to do
No matter when or where or who
Has one thing in common, too




Everything I've ever done
Everything I ever do
Every place I've ever been
Everywhere I'm going to


moi8

À pourquoi je suis ici. Au pourquoi de cette routine ([in]consciemment) abrutissante ? Où se dirigeait ma vie ? Devrais-je m'excuser ? Pour tout. Pour toute la merdre que j'aie pu vomir de ma bouche à propos d'autrui. À propos de tous ces gens laids, pauvres, sans envergure, sans but, sans destin, innocent, cave, stupide, gros, très gros. À cette grosse (en jogging rose et chandail de loup) endormie dans sa propore vomissure qui dégoulinait sur les murs de la station de métro Berri-UQAM et sur laquelle j'ai craché après lui avoir lancée une poignée de monnaie au visage. M'excuser de vivre. En général. Des maux du monde. De moi (je baille). [@Y, p.30]

moi9

Tuez-moi et regardez vous mourir car je suis le seul espoir à votre salvation, à défaut de quoi vos pensions de vieillesse ne paieront plus vos soins de santé: obèses ingrats ! [@Y, p.43].

moi-spg

It's a, it's a, it's a, it's a sin
It's a, it's a, it's a, it's a sin.


Aucun commentaire: