samedi 16 janvier 2010

Je suis (vis) dans le futur (en retard sur moi-même) [@Wallpaper* #augmentedreality]

Aujourd'hui j'ai acheté une (ma) revue Wallpaper* [#yupster] du mois de janvier. Et la (ma) revue m'a (re)présenté mon présent (futur) pour moins de 15$.

Pour son édition intitulée The Next Dimension, Wallpaper* offre certaines pages en augmented reality [#augmentedreality] où à l'aide de sa webcam, le lecteur peut consommer différemment la lecture de son magazine.

Et puis, j'ai décidé de (me) filmer avec mon iPhone afin de partager mon expérience avec un certain entourage #twitter.

Et j'ai compris (quelque chose).



Je peux désormais lire un magazine papier, en ligne, où un projecteur présente du contenu vidéo en trois dimensions actionné par ma personne filmée par une webcam tout en me filmant moi-même avec un appareil mobile capable de transmettre de l'information sur une plateforme interactive sociale en quelques secondes.

Quelques jours plus tôt, j'avais pu apprécier pareil phénomène alors que j'avais pris en photo puis retransmis l'image sur #twitter avec mon iPhone l'acteur (personnalité 2.0) Asthon Kutcher qui se filmait lui-même avec son téléphone mobile tout en retransmettant l'image sur la plateforme de diffusion sociale Ustream alors qu'il était en direct à la télévision.

Et puis j'ai (re)pensé à Pranav Mistry et sa conférence donnée à TED [@2yearstolive] et la manière dont mon identité 2.0 représente(ra) davantage que ma propre existence corporelle.

Et puis j'ai découvert la pièce Apollo [@hypem] du Dj Hongrois We Plants Are Happy Plants grâce au mixtape I'm Kind Of Nervous About Tonight, You ? de @Zelia sur son blogue @Frenchou.

La pièce débute avec ce monologue:

Time: you can’t see it, you can’t hear it, you can’t weight it, you can’t measure it in any laboratory, […] it’s the sense of becoming what we are, instead of what we were a nanosecond ago, becoming what we will be in an another nanosecond.

Et je repense au moment où @jefflizotte me pointe le centre-ville de Montréal en me disant que nous vivons dans le futur.

Je suis dans le futur.
Je suis le futur.

Mais surtout, et davantage, je suis en retard sur ma représentation qui devance mon corps, qui devance ma personne et qui m'éloigne de moi-même (m'emprisonne à l'écran[s]).

2 commentaires:

Koukla a dit…

J'ai essayé avec ma revue Wallpaper, vraiment génial! Vive le future!

chouine a dit…

Je ne connaissais pas le terme, Merci Sylvain !:) Exemple (via #Fail) d’application d’augmented reality au hockey (1996) http://www.youtube.com/watch?v=vpLoLObEFQY