lundi 30 novembre 2009

Dj Fabreze - mix d'automne

Une première neige d'automne; un dernier mix d'automne.
L'Hiver commence le 21 décembre; Dj Fabreze commence maintenant.

Voici la playlist:

1- Doves / Brazil (Aeroplane remix)
2- The Golden Filter / Thunderbird (Villa remix)
3- Chelley / Took the Night (Grum remix)
4- Two Door Cinema Club / I Can Talk (Moulinex remix)
5- Ali Love / Diminishing Returns - Extended
6- Sebastien Tellier / Fingers of Steel (Hypnolove remix)
7- Gonzales / Slow Down (Minitel Rose Fast Dance remix)
8- Chromeo / Night by Night (Siriusmo remix)
9- Cassette Kids / Freaky Sweetie (Diamond Cut remix)
10- Fenech Sole / Lies (Alex Metric remix)
11- Man Like Me / London Town
12- Fake Blood / I Think I Like It
13- Moda / Retro Grade
14- Music Go Music / Warm in the Shadow (Villa remix)
15- Erol Alkan & Boys Noize / Waves (Chilli Gonzales Piano remake)

Fabreze - mix d'automne by fabrice landry

Dj Fabreze - mix d'automne [#Soundcloud]

dimanche 29 novembre 2009

Terry Silver (The Karate Kid III) vs Oskar Freysinger (UDC) [#séparés à la naissance]

Le premier est une connaissance de John Kreese depuis la guerre du Vietnam, et il fonde une entreprise qui se spécialise dans les déchets toxiques. Égocentrique, il favorise la violence et les sentiments de haine dans l'excercice des arts martiaux et sera l'antagoniste principal de Daniel-san dans The Karate Kid III (1989).



Le deuxième est un personnage semblable qui aime les cheveux longs, et qui a fondé le parti politique Suisse de droite: l'Union Démocratique du Centre (UDC). Démagogue, il favorise les sentiments de haine dans l'excercice du discours politique et sera l'antagoniste principal du monde musulman Européen à partir du 29 novembre 2009.

vendredi 27 novembre 2009

#BadRomance mixtape

Où se trouve ma maison ???
Ça te dérangerais si c'était la Norvège ???

Or, des barrières me bloquent le passage.
La réponse est pourtant facile: je suis un Club Kid.

Relation d'amour-haine entre moi-même et la vie nocturne, je m'enfonce avec comme seul compagnon de voyage, Pippi Longstrump.

Voici la playlist:

- Bloc Party - Where is Home ? (Burial RMX)
- The Xx - Do You Mind ?
- Beach House - Norway
- Phoenix - Fences (Neo Tokyo RMX)
- Dragonette - Easy (Buffetlibre RMX)
- Name The Pet - Club Kid
- Lady Gaga - Bad Romance (Grum RMX)
- La Roux - Quicksand (Alex Metric RMX)
- Fear of Tigers - The Adventures of Pippi Longstrump (Original Mix)

jeudi 26 novembre 2009

Te souviens-tu quand on était jeune ??? [#être cool (@SPG)]

Toi et moi, on allait dans les festivals.
Toi et moi, on avait nos passes VIP.
Toi et moi, on avait nos pilules dans nos fanny pack.

Toi et moi, on c'était dit qu'on arrêterait jamais.
Toi et moi, on c'était dit qu'on serait jeune pour toujours.
Toi et moi, on c'était dit qu'on serait cool pour toujours.

Toi et moi, j'espère qu'on va mourir ensemble.

*** Bonus - Toutes les photos de Simon-Pierre Gingras, photographe officiel du Festival Juste pour Rire: ici, ici et ici. ***

mercredi 25 novembre 2009

(#)RT, ou ne pas (#)Retweet ??? [@suis-je un # ???]


Depuis toujours, on peut retweeter [#RT] différents billets sur Twitter. Mais depuis quelques temps, on peut officiellement retweet via une fonction Twitter [#Retweet].

La fonction présentera le billet intégral précédemment publié par son utilisateur dans le #FeedTwitter des #Followers de celui qui souhaite redistribuer l'information de la personne que lui-même #Follow ou qu'une autre personne #Follow et qui voulait elle aussi, et tout d'abord, partager l'information.

Or, il était toujours possible de #RT et d'ajouter de l'information supplémentaire. Aimes-tu mieux #RT comme à l'époque où #Retweet n'existait pas ???

Ou l'époque où le What are you doing ??? (Qu'est-ce que tu fais ???), n'était pas encore le nouveau What's happening ??? (Qu'est-ce qui se passe exactement ???) ???

Avais-tu remarqué cette autre modification apportée par Twitter dans sa relation avec toi-même comme utilisateur ??? Te demandes-tu qu'est-ce qui se passe, et non qu'est-ce que tu fais avant de publier un billet de 140 caractères ou moins ???

Quelle est la prochaine étape ??? Quelle sera la prochaine étape entreprise par un réseau social pour améliorer (s'ingérer) dans l'utilisation que tu en fais à titre d'utilisateur ???

Le PDG de Twitter tenait récemment un discours contradictoire quoique très conséquent:

Twitter isn't even a social network. "Twitter never asked anyone to have a permanent relationship among each other. Indeed, we even changed the question we used to asked on Twitter 'What are you doing?' last week in 'What's happening?' because everybody was ignoring it anyway."

"I refer to Twitter as an information network rather then a social network. And here I believe in the trend of openness. Using an open technology, creating an open platform, and being more transparent that is where we are heading."

Twitter ne me demanderait vraisemblablement pas d'être en relation permanente avec mes différents intervenants; et par le fait même avec Twitter. Twitter serait ainsi davantage un canal de transmission d'information, qui pourtant pourrait devenir complètement ouvert. Or, puis-je échapper à Twitter et donc comment puis-je échapper à cette interaction non pas permanente ???

Car cette semaine, Pranav Mistry présentait à la face du monde une nouvelle technologie qui permet à la machine (#Twitter) de s'ingérer virtuellement dans l'univers humain.



À l'aide d'une web cam, de quelques fils, et d'un génial processus d'articulation d'intelligence artificielle intrinsèquement gé(né)rée par la machine, il est à même de transformer l'ensemble de mon expérience humaine en un environnement virtuel.

Or, je fais moi-même partie de ce nouvel univers et je deviens donc partie intégrante du raisonnement machine. À 8:15 de sa présentation, Pranav (re)présente mon nouveau statut #Facebook: moi-même.

Qui je suis, qui je suis aux yeux du monde, (à) qui je ne peux désormais plus échapper. Je suis ma représentation virtuelle. Techniquement recomposé autant dans l'émission que dans la réception du message, je suis devenu autre chose par et pour moi-même ainsi que par et pour les autres; mais par, et potentiellement (ultimement) pour, la machine.

Je suis une série de trending topics, je suis une série de numéros.
Je ne suis pas Sylvain Raymond, je suis #SylvainRaymond.

Je suis #.

mardi 24 novembre 2009

Est-ce que rester à la maison, c'est le nouveau sortir ??? [@devrais-je devenir propriétaire ???]

Je te regarde (pas vraiment) du (de) haut de ma terrasse située à l'étage de l'unité A2. J'ai un accès privé sur le toit (pas toi). Un plancher de bois franc, une grande pièce vitrée, une chambre à l'étage de l'unité A2 avec vue sur ma terrasse et mon accès privé sur le toit.

Pour arriver au sommet (de moi-même), j'ai dû renoncer à ma vie flamboyante, pour l'aménager (la déménager) dans un investissement à long terme un peu plus jeune que mon âge actuel [@avoir 5 mois à vivre].

Je suis heureux.

J'ai remplacé le Salon Officiel par une soirée à siroter une bouteille de vin rouge [@ un Bordeaux à 18$] avec quelques amis qui se questionnent sur la pertinence du dernier remix de La Roux par Alex Metric que je fais justement jouer sur mon nouveau système de son dans ledit espace qui motive l'écriture de ces lignes.

Séance de bronzage sur le toit, certaines demoiselles, quelques pêches grillées sur mon barbecue Genesis S-320 Weber à 42 000 BTU payé 1050$ (plus taxes) au Home Dépôt sur la rue Beaubien entre la rue St-Laurent et l’avenue du Parc [@p.3 (#Y)].

C'est magnifique rester à la maison.
J'aimerais ne plus (en) sortir.
Pour vivre mon bonheur.

Regarde, je suis si heureux, je reste à la maison.
Regarde comme je suis heureux (à la maison).
Regarde, la maison est vide.

dimanche 22 novembre 2009

Nicole Fox [@America's Next Top Model Cycle 13]

Merci Nicole, pour (rien du) tout.
Merci (pas vraiment) à Erin, et Britanny.

Merci à toutes les aspirantes au titre (pas particulièrement).

Under Siege: le meilleur film des années 90 ??? [@Casey Ryback vs Nico Toscani]

- Peut-être parce que c'était en 1992,
- Peut-être à cause de Tommy Lee Jones après JFK,
- Peut-être à cause de Gary Busey avant les Oscars 2008,
- Peut-être à cause de Erika Eleniak dans son rôle de Miss July 1989,
- Peut-être à cause de Colm Meaney avant Layer Cake,
- Peut-être à cause du capitaine qui ne mérite pas de mourir,
- Peut-être à cause du Marines qui protège le capitaine et qui meurt aussi,

- Mais surtout à cause de Steven Segal qui fait en sorte que Casey Ryback est peut-être même plus cool que Nico Toscani. Toscani est un ex-membre de la CIA devenu détective privé; Ryback est un ex-Navy Seal devenu cuisinier sur le plus gros cuirassé de guerre de la flotte américaine.

Préfères-tu le style de Casey Ryback...



...ou le style Nico Toscani ???



*** Bonus - Casey Ryback :: Under Siege II Dark Territory ***

vendredi 20 novembre 2009

Villa remix [@Music Go Music & The Golden Filter]

Villa [@le nouveau ABBA] a du nouveau matériel: et ça arrive à point pour le week-end.

Villa, c'est Belge. Et la pièce Anita sera définitivement dans mon Top 10 de l'année 2009 [@à venir dans les prochaines semaines].

Music Go Music - Warm In The Summer (Villa RMX)



The Golden Filter - Thunderbird (Villa dub RMX)

jeudi 19 novembre 2009

J'aimerais vivre dans le générique d'un film des années 80 qui se termine par un arrêt sur image [@Fear of Tigers]

Récemment, ma vie s'embrouille (pas vraiment).

Mon personnage @SylvainRaymond a amorcé, tel que prévu, son passage (chute) vers (dans) un environnement qui l'ostracise de partout.

La processus de (re)création hyper kitch fonctionne.
Je (re)crée du simulacre: moi-même (#SylvainRaymond).

Vous vous y perdez, et moi aussi.

Je ne sais plus tout à fait qui je suis, ou qui j'étais, et qui je serai. Cette expérience psychanalytique sur (mon) moi(-même) m'effraie désormais quelque peu: parce qu'il y aura nécessairement une finalité.

Et cette finalité, c'est peut-être rien.

Serais-je capable de supporter le constat de n'avoir véritablement [@je me fais rire] cultivé que du rien du tout ???

Si Yupster n'aboutit pas, mourrai-je pour rien d'ici 5 mois ???

Je l'admets, j'ai besoin de réconfort; mais pas de toi, c'est impossible. Ce réconfort je le (re)trouverai dans ma (re)construction narrative: dans le générique d'un film des années 80 qui se termine par un arrêt sur image.

Je ne souhaîte pas me réfugier dans le film, mais dans le générique d'un film où les épreuves viennent d'être surmontées. Où l'instant d'une demie seconde, le Narrateur Dieu fait vivre au spectateur l'ultime sentiment de victoire. La synthèse de la réussite.

J'ai pensé à The Breakfast Club [@séquence finale YouTube] où, le point levé, un Judd Nelson symbolise le combat que mènerait la jeune génération contre les valeurs de l'époque Reagan. Mais la pièce Don't You (Forget About Me) de Simple Minds ne (me) réconforte guère.

J'ai aussi songé à Rocky IV [@MarcCassivi]. Drappé du drapeau des États-Unis, soulevé par une foule par ailleurs austère qui célèbre la (re)naissance du Christ. Même si la pièce Heart's on Fire de John Cafferty me cajole telle les doigts d'une jeune femme qui me caresse le dos tendrement, je ne cherche pas comme Rocky [@Barack Obama] à changer quelque chose. Au contraire, je célèbre l'immédiat de l'instant présent.



Mais, il y avait The Karate Kid. Au centre de l'arène publique, lui aussi ostracisé de partout au point de faire perdre son sang froid à son mentor Monsieur Miyagi qui décroise subitement ses bras suite au coup dévastateur porté au genou, Daniel-san trouvera la force nécessaire pour continuer, et ultimement gagner une accolade de Elisabeth Shue qui porte des legs warmers aux genous, le respect de ses pairs [@le trophée] et puis finalement la satisfaction d'avoir rendu fier un vieil homme solitaire en manque de (re)nouveau depuis la mort de sa femme.

Que résonnent les trompettes (de l'Apocalypse); je préfère cependant le réconfort rose (mauve) bonbon de l'electro-pop-pop.



Mais j'ai trouvé. Quelque part, en moi, le générique de ma vie sur les airs de Fear of Tigers. Je lévite [@HugoDumas] au rythme d'une pop innocente, naïve, mais complète.

Fear of Tigers - The Adventures of Pipi Longstrumph (Original Mix) [@Dödselectro].

Mais mon imagination s'épuise, et les images me manquent. Je rêve alors à davantage. Aux nuages. Aux nuages rêvés. À la fille rêvée. Je rêve au rêve. Mon réconfort, je le trouve dans le générique d'un film des années 80 transformé en vidéo clip par un internaute captivé, lui-aussi, par le remix de Fears of Tigers de la pièce Into the Clouds du groupe The Sound of Arrows.

Je célèbre, et je pleure enfin (pas vraiment).

Je pense que je déroulerais le générique à ce moment-ci. [@p.92 (#Y)]

Le rêve (bis)... [@p.2 (#Y)]

mardi 17 novembre 2009

Comment saluer (cordialement) un douchebag (sans l'offenser).

Même si le douchebag représente une cible démographique 18-34 ans quelque peu difficile à aborder [@odeur de parfum corporel Axe fruits de la passion], ils méritent tout de même d'être salué dans les endroits publics.

J'ai récemment vu une vidéo [@virale] qui m'a insufflé un désir de soutenir le mouvement douchebag, de célébrer leurs statuts [#fb], de saluer leur dévouement envers leur cause.



C'est pourquoi, désormais, si je croise un douchebag sur la rue, dans un bar, au gym: je saluerai son excellence de mes doigts.

Pratiquons ensemble.

Douche...

Bag...

Il sera heureux: satisfait de son excellence.
Douchebag: juste trop parfait l'gros.

lundi 16 novembre 2009

Steed Lord - New Crack City (Steed Lord Club Mix) [@devrais-je déménager à New Crack City ???]

Ici. Ailleurs.
Manque de perspective.

Affronte-moi.
Réfléchis-moi.
Abandonne-moi.

Je reprends le contrôle.
Je déménage à New Crack City.
Je reviens chez nous.

Steed Lord - New Crack City (Steed Lord Club Mix) [@Dödselectro]

dimanche 15 novembre 2009

Tendance hiver 2010: Axl Rose [@1991]

Le 27 janvier 2010, Axl Rose fait son grand retour à Montréal [@avoir raté son départ le 8 août 1992]. C'est pourquoi le Axl Rose 1991, pré-1992, est la tendance hiver 2010.

On le sait, la botte haute de type militaire ainsi que la manche de veston retournée fait déjà rage [@look décontracté propre pour le défilé Elite (#Stephanie Seymour)].

Mais 1991, c'est aussi l'année de l'album Use Your Illusion et de la pièce Don't Cry [#Stephanie Seymour (bis)].

Et j'y remarque du flannel patern rouge et noir; et j'aime.


Bien sur, le yupster refusera la transformation complète. Le chic, le propre reste de mise. Mais l'accessoire flannel patern rouge et noir pourrait apporter de la vie, du punch au look bleu marine et noir Hugo Boss, Salvatore Ferragamo que nous privilégions.

Étrangement, le rouge et noir, c'est (peut-être) le nouveau bleu marine et noir.

vendredi 13 novembre 2009

Hey you mixtape

Toi; oui: toi.
Retourne-toi, non?
D'accord.

Voici la playlist:

- Just Jack - Doctor Doctor (Fred Falke RMX)
- Passion Pit - Little Secrets (Hey Champ RMX)
- Fenech-Soler - Lies (Alex Metric RMX)
- Plasticines - Barcelona (Lifelike RMX)
- Pony Pony Run Run - Hey You (Kolt13 RMX)
- Mike Posner - Cooler Than Me (Gigamesh RMX)
- Prairie Cartel - Cracktown (Hey Champ RMX)
- Le Le - Disco Monster (Seymour Bits' Subsonic Monster mastered)

jeudi 12 novembre 2009

The Hood Internet - Summer Circuit (Dj Jazzy Jeff & The Fresh Prince vs Daft Punk)

C'est vrai que l'internet c'est un hood.

Par exemple, faut pas trop mess avec @michelleblanc ou sinon elle va te praoooooow sur Twitter (#pas vraiment). Fais pas ton fréquent, c'est la règle du Hood Internet.

Mais non, je plaisante.

The Hood Internet, c'est deux geeks qui reprennent le #meme chaton @mariedarsigny. Et ils viennent de produire une bombe mash up.

The Hood Internet - Summer Circuit (Dj Jazzy Jeff & The Fresh Prince vs Daft Punk)

mercredi 11 novembre 2009

James Di Salvio est mort [@???]

En cette journée du 11 novembre 2009, je crois bien que James Di Salvio est mort. C'est Hype Machine qui m'a annoncé la nouvelle.

Comme tous les matins, je demande à Hype Machine de me présenter les chansons les plus populaires de la blogosphère. Et ce matin, en position numéro 3 de l'univers de la blogosphère occidentale: Bran Van 3000 - Drinking in L.A.

Seule raison qui pourrait expliquer pourquoi la meilleure chanson pour vider un dance floor dans un party de maison se retrouve à cette position en 2009: James Di Salvio doit être mort.

C'est triste de perdre un créateur aussi célèbre. J'ai hâte que les radios commerciales fassent rouler les meilleurs succès du collectif. Que Mario Lirette se souvienne des belles années où il dansait [@faire de la coke] sur le meilleur de l'électro-pop montréalaise.

As-tu hâte d'entendre le remix de Louis la roche de la pièce Everywhere ???

Penses-tu que les funérailles de James Di Salvio se tiendront sur la scène extérieure du Festival de Jazz ???

Penses-tu que Jayne Hill va fondre en larmes lors des funérailles en révélant au monde que James Di Salvio était un bon père ???

Everywhere I see your faces,
Everywhere you sing your smile and,
Everytime you're not around,
It doesn't matter,
'Cause you're everywhere to me.

#RIPJamesDiSalvio

mardi 10 novembre 2009

Aimes-tu la musique classique avec de l'orgue ??? [@Final Fantasy VI (III) vs Toccata et Fugue en D mineur, BWV 565]

Aujourd'hui, j'ai publié un lien sur la Facebook Fan Page d'une vidéo qui se trouve sur le blogue TÉLÉTOON la nuit qui présentait une vidéo promotionnelle des Simpson en français. Le clip se veut un clin d'oeil à la série Il était une fois...l'Homme; mais avec Homer Simpson.

C'est à ce moment que j'ai redécouvert l'orgue de l'époque baroque: l'époque de la meilleure musique du monde [@pas de .com parce que c'était en 1703 (1707)] et le chef d'oeuvre de Jean-Sébastien Bach: Toccata et Fugue in D mineur, BWV 565 [@bonus animation].



Et parmi mes souvenirs d'orgue baroque, la musique du combat final du meilleur jeu sur Super Nintendo, Final Fantasy III [@Final Fantasy VI pour les japonnais].

Le titre: Dancing Mad.

Après une épopée épique qui oppose maintenant une bande d'intrépides combattants au puissant chef militaire nihiliste Kefka devenu Archange du Mal: la fin du monde se dessine.



Énergie du désespoir, magie noire, coups fatals, combinaisons meurtrières: je lévite au rythme de l'orgue qui accentue l'intensité de ce moment où le sort du monde est entre mes mains.



Life... Dreams... Hope... Where do they come from?
And where are they headed ?
These things, I am going to destroy!

Legendary Tigerman - Femina [@le blues portugais, c'est la nouvelle électro-pop norvégienne]

Aujourd'hui, Fred BG me dit d'écouter Femina [@fail]. Je tombe sur le myspace d'un groupe argentin rap/folk/experimental très show minuit Festival de jazz.

Pendant la moitié d'un instant, j'ai pensé que Fred BG avait perdu sa touche magique: erreur.

Femina, c'est le nouvel album de Legendary Tigerman, un portugais qui fait dans le blues Jon Spencer tranquille à la sauce road movie Quentin Tarantino.



Le genre de musique qui te donne le goût d'enfiler sans grâce une jeune nymphette un peu mal propre dans un motel cheap, tout aussi mal propre, suite à un vol de banque un peu raté qui aura laissé des séquelles sanguinolentes pas trop graves [@ & Then Came The Pain].

lundi 9 novembre 2009

Mathieu Dandenault + Marie-Chantal Toupin + Guy Carbonneau = triangle (du n'importe quoi) amoureux.

Habituellement, je valide le moindrement la véracité de la chose lorsque je décide de publier un potin relatif au monde du hockey.

Mais cette fois-ci, au risque de faire un Gabriel Grégoire de moi-même (pas vraiment), je raconte cette rumeur que je trouve dans le fond: juste trop drôle, big.

Il semblerait tout d'abord, qu'il fut un temps où Marie-Chantal Toupin était la maîtresse de Mathieu Dandenault [@quand même pas pire pour un gars qui doit maintenant se fier sur le salaire de sa femme pour payer sa maison de Mathieu Dandenault].

Ensuite, il semblerait que Guy Carbonneau ait lui aussi décidé de coucher avec la dite chanteuse au centre-viiiiiiile [@sans sa gang de fiiiiilles].

Or, dans le monde du hockey, il est défendu à un coach de faire des avances, et encore moins de coucher avec la maîtresse d'un autre joueur. C'est comme ça.

Résultat: Carbo a perdu le respect de son vestiaire et le Canadien s'est fait sortir en 4 contre Boston.

Bête de même.

Ma source: un gars qui buvait du Jäger dans un party de maison à Laval.

Bête de même, j't'ai dit.

samedi 7 novembre 2009

Ésaïe 53: 10 [@p.88]

J’avais le sentiment (toujours pas) que chacun des coups portés respectivement à mon nez, ma cage thoracique, mes côtes et mon ventre me brisaient quelque chose. Retenu pour ne pas tomber, mes agresseurs me donnaient l’impression, à moi et aux belles personnes dansantes qui ne me portaient (pour une rare fois) aucune attention, de danser ma vie alors que tout culminait quelque part entre 3 :30 et 3 :59.

Blessé de partout, pratiquement inconscient mais réveillé par chacun des coups qui continuaient de m’être portés à différents endroits de mon corps que j’aurais préféré avoir quitté, je priais pour qu’un garde de sécurité me sauve, alerté par Zoé qui m’aurait prise en pitié. Mais cette dernière s’afférait à consoler Karolina qui lui racontait sa soirée d’hier.

Si j’avais pu dire quelque chose (n’importe quoi) à un certain moment entre un coup qui fit volé en éclat une côte de mon côté droit et une descente du coude sur le dessus de mon crâne qui me fit perdre définitivement connaissance : « Après avoir livré ma vie en sacrifice pour le péché, j’espérais voir une post(mod)ér(n)ité qui prolongerait mes jours. »

Carles [@p.69]

— « So, you’re from Montreal ? », se présentait devant moi un jeune homme (très) standard vêtu d’une veste bleue Perry (Bret Easton) Ellis ouverte par-dessus un t-shirt rouge anonyme tombant sur un skinny jeans complètement moyen.

— « I heard there is a lot of strip clubs with hot bitches in Montreal », poursuivait mon interlocuteur en s’assoyant devant (face) à moi(-même) sur un pouf en cuir brun foncé dans un coin réservé du Williamsburg Café.

— « I’m pretty sure there is less rape in Montreal because of that », concluait-il en me fixant de ses yeux bruns foncés surplombés de sourcils de la même couleur.

— « Hi, I’m Carles », me confirma-t-il en me tendant une main franche qui demandait à être serrée vigoureusement.

vendredi 6 novembre 2009

American Beauty 2 [@p.30]

On compensait la flagrante baisse de nos relations sexuelles par certaines choses indispensables : un lampadaire Nicad, un item de mobilier modulaire de marque Kettal Atmosphère créé par Marcel Wanders, un poêle au gaz Wolf, de la céramique Flaminia pour la salle de bain, une sérigraphie signée Claude Tousignant achetée à la galerie Art Mûr sur la rue St-Hubert, l’adoption d’un chien saucisse nommé Monsieur, un road trip à Charlevoix, trop de soupers entre amis dans leurs lofts, condos, appartements branchés, Pied de cochon, Le Local, Chez Roger, Leméac, trop de Kim Crawford, trop de masturbation matinale en solitaire sous la douche : American Beauty 2.


Et lorsqu’on ne baisait plus du tout, elle me racontait qu’elle aimerait avoir des enfants. Et lorsque je refusais de déposer ma copie de Glamorama pour l’écouter râler sur comment il serait bien de se faire construire une maison à Blainville (Lachenaie) de type Hilary des Industries Bonnevilles comme celles qu’on voit dans les films américains et (ou) de s’acheter une deuxième Golf City (parce qu’on donnerait la [ma] VR6 à notre premier enfant pour sa fête de 16 ans) ; elle quittait brusquement le loft, peu importe l’heure de la journée, pour n’y revenir qu’à un certain moment qui me paraissait toujours trop court.

J’en profitais pour regarder sur mon écran Sharp Aquos 42 pouces accompagné de colonnes de son KEF iQ9 des filles qui s’étouffent à en pleurer sur des énormes pénis. Seulement une plainte au syndicat des copropriétaires. J’ai plaidé Rock Band en m’excusant à peine.

Meeting [@p.10]

— « En communiquant l’information correctement aux bonnes personnes, on met en branle un circuit de développement du trend qui saura en bout de ligne capable de s’extrapoler aux personnes désireuses de consommer la marque au quotidien. Pas par de la publicité ou du marketing, mais en invitant les leaders clés qui sauront transmettre l’information via leurs plates-formes sociales : Facebook, Twitter, les blogues. Pas parce qu’on leur aura demandé de le faire, mais parce qu’ils en auront eu le goût tout simplement. Et pour y arriver, de la première invitation lancée de manière personnelle entre quelques personnes, jusqu’à la soirée même où on présentera un line-up d’artistes capables de faire transpirer l’image de la marque, on communiquera le message [Puma] dans le bon langage, aux bonnes personnes, avec comme objectif final l’articulation convergente du principe de mode chez une cible de masse, via un public niche. Voilà pourquoi vous avez besoin d’un conseiller en communication ; et non d’un organisateur d’événement. » Mon pitch était terminé. C’était simple, pas trop compliqué, la vérité.

— « Donc si je comprends bien, tu veux gérer notre 45 000$ de budget pour organiser un party avec des hipsters qui vont inviter leurs chums sur Facebook. C’est cher payé. En plus, il faudrait engager des Dj que personne connaît », me déconcerta-t-elle. « Écoute, je vais être bien honnête avec toi, nous sommes en restructuration budgétaire de notre côté et ça sera pas facile pour moi de faire passer ce projet là à l’interne. Même si c’est bien intéressant tout ça, je n’ai pas l’impression qu’on voudra prendre une chance avec quelque chose de différent comme ce que tu proposes. Mais regarde, on a pris tout ça en note – mouvement de main vers la coordonnatrice qui s’est soudainement raidi, le dos droit, pour démontrer son assiduité évidente au travail – et on va se faire un petit meeting demain matin pour regarder tout ça à tête reposée. Ça te va ?»

— « Avez-vous vu le film 99 francs ? » demandais-je sur un ton visiblement condescendant.


— « Non, mais j’ai lu le livre » me répondit-elle sèchement pour sous-entendre qu’elle ferait tout en son possible pour dénigrer ma présentation au comité d’étude du projet.

jeudi 5 novembre 2009

Une blonde [@p.6]

J’ai toujours rêvé d’une blonde. Il y a quelque chose de pur dans le terme : une blonde. Et si en plus elle devait être blonde : exaltation (presque pas).

Une belle blonde, souriante, dévouée mais indépendante de connaissances.

La fille dont on rêve lors des dix (vingt-trois) premières écoutes du film Weird Science. Pas nécessairement Kelly Lebroc, mais l’autre belle blonde qui termine le film avec Anthony Michael Hall.


Elle était parfaite. Elle serait parfaite. Heureuse. Magnifique. Magique. La mère de mes enfants.

Celle à qui on ne pense pas meurtrir les fesses de claques senties, en lui tirant les cheveux par en arrière d’une poigne ferme, pour lui procurer un état de semi douleur ; le simple fait de l’embrasser en caressant sa chevelure dorée et en effleurant ses hanches de l’autre main déclencherait dans mon jeans délavé une érection dure et amoureuse que je ne saurais lui cacher.

Elle ricanerait. Gênée ; mais excitée. Vierge ; mais expérimentée. Les yeux brillants ; et mordillant sa lèvre rose de ses dents blanches.

Je respire le parfum de son âme. J’en perdrais la raison. Elle pleurerait mes excès de zèle. Me supporterait dans mes dépressions profondes.

Je l’aimerais pour toujours ; elle m’aimerait aussi, à jamais.


mercredi 4 novembre 2009

Je disparais [@Y]

Encore une fois, je disparais.
Pour écrire (pas vraiment).

On s'intéresse à mon roman: Yupster [@Y]. Je présenterai à un éditeur la stratégie intrinsèque de mon auto-fiction (ma vie), bientôt [@novembre 2009].

Je dois monter le dossier de présentation, peaufiner mon argumentation, faire rêver, penser à Natalie Portman, penser à moi [#core], réfléchir à la pertinence de linker seulement la première lettre d'un mot, visualiser mon succès: penser à toi.

Physiquement disparu; virtuellement actif. Je partagerai peut-être, demain, après-demain, ce week-end; jamais.

mardi 3 novembre 2009

Descente aux enfers [@Halloween au Fuzzy de Brossard]

Samedi soir, c'était l'Halloween.

Moi et ma gang de chum [#douchebag] on est sorti au Fuzzy de Brossard parce que c'est vraiment la place pour voir du beau monde. On a eu la bonne idée de se déguiser en marins vraiment pas homosexuels. Les filles nous trouvaient beaux parce qu'on avait décidé de porter nos belles ceintures.

Le staff était super hot parce que, genre, y'était habillé en cowgirl sexy. C'était vraiment une super bonne idée parce que les filles pouvaient montrer leur bronzage de la Plaza St-Hubert frais de la journée: fraîchement jaune orangé, trop hot l'gros.

On allait rejoindre mon best bro pis sa blonde. Ils s'étaient pas déguisés parce que tsé, l'gros, c'est pas son genre parce qu'il a juste trop de style pour se déguiser pas rapport. Pis que sa blonde est juste vraiment trop chicks [@avoir l'air enceinte dans un club, c'est le nouveau avoir une shape] faque a pas besoin de se déguiser pour pogner dans un club, tsé.
Mais parlant de chicks, on en a rencontré une gang de filles qui étaient déguisées en danseuses nues et/ou en filles d'Occupation Double en République Dominicaine: on était pas certain. Mais leurs déguisements étaient vraiment trop hot. Elles étaient vraiment super belles.

On a vraiment passé une belle soirée; parce que d'habitude on se fait carter, parce qu'on a genre pas 18 ans [@17 ans].

Merci @JosianeS.

lundi 2 novembre 2009

Veux-tu me tuer ??? [@veux-tu tuer Sylvain Raymond ???]

Aujourd'hui, je suis mort.
Je me suis regardé mourir.

En as-tu assez de moi ???
En as-tu assez de mes questions ???
En as-tu assez de mon blogue ???

Veux-tu (continuer de) me regarder mourir ???
Veux-tu me tuer (dès maintenant) ???

Veux-tu tuer Sylvain Raymond ???

Le fait demeure: il me reste 6 mois à vivre...
Pour me voir mourir: clique ici.