mardi 31 mars 2009

Le Canadien a joué un bon match.

Du haut de la section 321, le Canadien a joué un bon match, contre une bonne équipe, une très belle équipe: rapide, jeune et très talentueuse que ces Blackhawks de Chicago.

Carey Price a fait la différence.  Agressif sur les lancers, mobile: de la trempe du gardien qui a remplacé son opposant, Cristobal Huet(te), plus moyen.

Tout de même, le fait demeure qu'à l'exception de R.J. Latendresse et Ma Maison Lapierre: le Canadien demeure une équipe incapable de jouer en échec-avant pendant 60 minutes.

Alors avant de penser que le Canadien peut battre une équipe physique de premier plan comme les Bruins de Boston, il va falloir prouver que le CH est capable de jouer avec intensité pendant 60 minutes contre une équipe qui ne se contente pas de rester en périphérie.

Mais je reprends confiance.

Mais si on perd contre les Islanders et/ou les Leafs, je retombe dans le scepticisme...

Séparées à la naissance: Lili du Petit Castor et Allison de America's Next Top Model Cycle 12

J'ai toujours eu un faible pour Allison du Cycle 12 de America's Next Top Model...mais je ne comprennais pas pourquoi...

Alors que j'écoute l'épisode Un étrange voyageur de la série culte Le Petit Castor, je viens de comprendre.


Warp - The Bloody Beetroots
feat. Steve Aoki

Toujours à la recherche des gens sophistiqués à Montréal, je tombe sur ceci.  Et ça fait mal.

Pas que je suis un grand fan de Steve Aoki, mais depuis qu'il a remporté le Jutra pour le meilleur acteur dans le film Ce qu'il faut pour vivre, je le trouve plus sympathique.

Toujours est-il que c'est à classer dans la catégorie track qui tue.



The Bloody Beetroots - WARP

Où sortent les gens sophistiqués ???

C'est la question que je me pose depuis quelques jours...

Par exemple, si je souhaîte rencontrer la clientèle urbaine à la mode (heureux mélange de look alt, hipster et yupster): il y a le Salon Officiel.

Si je souhaîte rencontrer des ginos Ed Hardy+ceinture blanche large Énergie+souliers pointus au bout carré: il y a les bars sur St-Laurent entre Sherbrooke et Prince-Arthur.

Si je veux croiser les avocats, jury comptables et superviseurs au service à la clientèle chez Telus: il y a les 5@7 dans le Vieux-Montréal.

Si je veux rencontrer des gens de banlieue qui ne se croient pas des gens de banlieue parce qu'ils habitent à Montréal: il a les bars de l'avenue Mont-Royal.

Mais si je veux rencontrer les gens sophistiqués de la ville de Montréal: où se trouvent-ils ???

Le sais-tu, toi ???

lundi 30 mars 2009

Suis-je Sean Avery ???

Avouez que vous ne nous avez jamais vu les deux en même temps au même endroit...

Le New York Post (via Pat Lagacé) dresse le portrait de ce mal-aimé du hockey qui porte les couleurs des Rangers dans la LNH.

Il aime la mode masculine et en discute dans le vestiaire. Il admet aimé le look policier. Il a travaillé comme stagiaire chez Vogue (photo ci-haut) l'été dernier. On peut le voir aux premières loges d'un défilé branché. Il aime les belles femmes. Mais pète sa coche sur la glace.


Pour ma part, je ne suis que 2e rangée à Ralph Leroy. J'ai déjà porté le look policier. Je parle de mode masculine au bar Chez Serge. J'ai été vendeur chez Linen Chest. Je recherche une Natalie Portman. Et j'ai déjà spiké à deux pieds un receveur dans le chest en tentant de voler (un vol plané!) le marbre lors d'un match de baseball Junior BB.

Après Patrick Bateman et Ari Gold; Sean Avery ???
Suis-je le Sean Avery de la blogosphère montréalaise ???
Devrais-je être le Sean Avery de la blogosphère montréalaise ???

Hockey cours d'école

Samedi il faisait beau.
Samedi c'était la fête à Max Juno.

Samedi nous étions une quinzaine de gars à jouer au hockey dans une cours d'école du Plateau.

Au hockey sur glace: je suis nul, pas de patin.
Mais dans la rue, j'ai retrouvé mes mains d'antan; mais pas mon cardio.

Peut-être que les hotdog sur le BBQ après le premier match n'ont pas aidé, mais il reste qu'à l'aube de mes 29 ans, on se rend compte qu'on n'a plus 15 ans.

Le gars le plus en forme, vous le voyez en chest sur la photo. Il était presque tout le temps sur le jeu, en bottes: un vrai. Nous autres, on a joué comme si on était en Séries.

Un peu comme le Canadien ce soir là.
Sauf que nous autres, on a gagné.

Pas la partie, mais en bonne humeur.
(ma seule conclusion bucolique de l'année, c'est juré).

dimanche 29 mars 2009

Major League, le meilleur film des années 80 ???

À cause des jeans de Tom Berenger...
À cause des coat jeans de Rene Russo...
À cause des lunettes de Charlie Sheen...
À cause de la coupe de Wesley Snipes...
À cause de Monsieur Série B: Corbin Bernsen...
À cause de Dennis Haysbert avant la série 24...
À cause de Chelcie Ross après Above The Law...
À cause de la brillante réalisation de David S. Ward...
Parce que les Indians de Cleveland, ce sont un peu nos Expos de Montréal...

Mais surtout parce que c'est le rêve de l'homme de la classe moyenne.  
Ultimement, ils devront vaincre les yuppies Yankees, mais les hommes de ce film devront surtout surmonter plusieurs étapes que les femmes auront placé sur la route qui mène à la victoire.

Il y a bien sur Jake Taylor et son ancienne flamme Lynn Welses qui sort désormais avec un yuppie.  Ricky Wild Thing Vaughn qui doit garder sa concentration avec les filles qui l'entourent dont la femme de Roger Dorn.  

Et bien sur la propriétaire de l'équipe qui veut déménager l'équipe à Miami.

Bien avant le Viagra, on peut accomplir l'impossible lorsque l'homme-moyen est animé par son désir d'émancipation.

Serait-ce donc non seulement le meilleur film des années 80, mais le meilleur film de baseball ???

La suite dans un autre billet à venir...

samedi 28 mars 2009

Does It Offend You, Yeah ? - We Are Rockstars

Qu'est-ce que ça donne quand des Emo anglais écoutent du vieux Prodigy à 15 ans ???

Un beat de la mort qui dure 39 secondes (ça se gâche après, mais le beat revient...):



Ça peut aussi donner quelques remix intéressants...

Does It Offend You Yeah - We Are Rockstars (Bloc Party Remix)
Ok...

Does It Offend You, Yeah? - We Are Rockstars (Culture Prophet Remix)
Non...

Does it Offend You Yeah? - We Are Rockstars (Pornophonics Remix)
Pas vraiment...

Mais bref, on peut en faire une très bonne bande-annonce d'un film qui sort la semaine prochaine et que j'ai hâte de voir, pour vrai.


vendredi 27 mars 2009

Humanité 2.0

Un type que je ne connais pas vraiment (akanoxx) a posté ceci sur Twitter aujourd'hui:

OnLive - Le futur des jeux vidéos http://tinyurl.com/cbswbg .

Après l'imprimerie, la machine à vapeur et Facebook, nous voici maintenant confirmé à l'ère d'une nouvelle période de l'humanité: le 2.0.

Pour vrai (si c'est possible), pas simplement parce qu'on Facebook chat ou parce qu'on Tweet, mais parce que nous sommes presque complètement en ligne, continuellement.

Cyborg ??? Bientôt.

Que c'est beau de voir des hommes en chemises Zara et jeans confort fit te l'expliquer.

Amen.


Le Grand Débrouillage...ciné-club...


Je ne suis pas certain de tout à fait bien comprendre mais voici quelques indices qui font en sorte que j'y serai probablement:

1) Plus beau flyer depuis celui de la soirée RoboCop Sextapes Fridays...
2) Le Matos...
3) Discodust...
4) Valérie...
5) Et le film Private School (1983) que je n'ai mystérieusement jamais vu ou entendu parler (je croyais que Ricochet était le seul...)

Peut-être y rencontrai-je une fille avec un élastique en cotton rose et une queue de cheval blonde...

Et toi, est-ce que tu y seras ???

Où est Simon Harrison ???

Gentil garçon, fort sympathique: il filme des affaires pour du cash et vous pouvez voir son démo icitte.

Il se retrouve quelque part dans la dernière édition du Nightlife magazine (celle avec MSTRKRFT en couverture), distribuée gratuitement à Montréal dans les endroits où tu te tiens sûrement pas.

Il faut donc le trouver.
Et si tu le trouves, tu remporteras peut-être quelque chose...

Étrangement, ce billet n'est pas commandité ni par Simon Harrison, ni par Max Juno Photo, et ni par Nightlife magazine.

Avis aux intéressés, je suis ouvert à la création de contenu publicitaire.

Pas toi ???

jeudi 26 mars 2009

Avez-vous déjà vu Ricochet (1991) ???

Pendant que la moitié du Québec regardait la finale de la série Les Invincibles; moi je regardais un film à Showcase Action que je n'avais toujours jamais vu (ou même entendu parler de): Ricochet.

Mettant en vedette un jeune Denzel Washington qui aime jouer au basket avec un jeune Kevin Pollak contre un jeune Ice-T; le film les opposera à un (pas vraiment) jeune John Lithgow quelques années après Footloose, quelques années avant Cliffhanger mais plusieurs années avant Third Rock From The Sun.

Le film est dark, violent, gore, on y fait une critique des médias et on opposera la bourgeoisie Noire à la tyrannie Blanche.

*Petit rappel: 1991, c'est l'année Rodney King.

La fin du film n'est pas vraiment bonne, mais pour le reste, j'ai été agréablement surpris. À louer quand votre blonde quitte pour un shower.


mercredi 25 mars 2009

Tout était meilleur entre 1984 et 1989...

C'est comme ça, je n'y peux rien.
Tous les jours, on dirait que ça se confirme: tout était meilleur entre 1984 et 1989.

- Les cheveux.
- Les barbes.
- Le look collégien américain.
- Les souliers Nike.
- Les jeans.
- Les noeuds papillon.
- Les une pièce avec ceinture.
- Peut-être pas Patrick Swayze en chest.
- Mais les bikinis rouges, oui.
- Le look Baz de Dudley Booger Dawson.
- Les lunettes soleil.
- Les cardigans.
- Serais-je un Kevin Bacon 2.0 ???

La preuve, c'est FutureCop! avec son nouveau vidéo montage de ce qu'on a fait de mieux au cinéma américain dans ces belles années.




Je vous recommande d'ailleurs la galerie photo du myspace de FutureCop!.

Parce que tout était meilleur entre 1984 et 1989...

Complètement accro...



Depuis près de 24 heures, je suis complètement accro à cette track...Pas nécessairement au vidéo en soit qui fait très Time To Pretend 2.0.

Et le look Amérindien, c'est très été 2008.
Mais justement, c'est peut-être ça le but...ironie ironique ???

Je ne suis pas vendu au matériel du band en général non plus. Et je n'ai jamais particulièrement trippé sur la look crâne rasé de mademoiselle Portman.

Mais la blonde dans le vidéo me fait craquer par contre...mais je crois que je suis déjà un peu tanné...vite...on l'écoute 15 fois en ligne et après...on arrête.

Pourquoi il ne faut pas se réjouir de la victoire du CH contre les Trashers d'Atlanta ???

1) Parce que c'est contre les Trashers d'Atlanta.
2) Parce que c'est contre les Trashers d'Atlanta.
3) Parce que c'est contre les Trashers d'Atlanta.
4) Parce que c'est contre les Trashers d'Atlanta.

Peu importe les deux prochains matchs, je ne me réjouirai d'une victoire du CH que mardi prochain le 31 mars contre les Blackhawks de Chicago, si possible.

mardi 24 mars 2009

RoboCop - le meilleur film des années 80 ???


- Peut-être parce que 1987 est la meilleure année du monde...
- Peut-être à cause de Kurtwood Smith avant That 70's Show...
- Peut-être à cause de Ronny Cox après Beverly Hills Cop II...
- Peut-être à cause de la séquence avec Miguel Ferrer...

- Peut-être à cause du ED 209 et son effet spécial weird...
- Peut-être parce que RoboCop se nomme Meurphie (prononcer en français)...



Mais surtout parce que c'est le premier de 5 films cultes de suite réalisés par Paul Verhoven ??? Es-tu capable de nommer les 4 autres ???

dimanche 22 mars 2009

Un samedi soir au Koko...

Après un excellent souper au Café Méliès et une autre cinglante défaite du CH aux mains des Leafs: direction hôtel Opus pour une soirée au Koko.

L'endroit est sublime, on y joue du B.I.G. et du J.T.: on pourrait y passer une belle soirée.

Mais question clientèle, oufffff....

On retrouve malheureusement de tout: du 19-24 ans anglophone West Island désagréable, des Cougars en manque de chaleur humaine et donc pour faire sens avec la clientèle; on a tombé dans le dance Mix 96.

Tout de même, on a pu y apercevoir quelques vedettes dont le futur assistant-capitaine Guillaume Latendresse (le futur capitaine est Maxim Lapierre)


...et encore plus surprenant, le député Amir Khadir de Québec Solidaire:


En bref, pour un endroit si sublime où la guest list est de mise, on aurait souhaîté une clientèle...disons...plus sophistiquée...

vendredi 20 mars 2009

Stéphane Lebeau vs Benoit Brunet

Stéphane Lebeau est toujours à la mode sur sa vieille photo du CH.
Benoit Brunet ressemble à Jim Carrey dans Dumb & Dumber.

Stéphane Lebeau a genre 118 buts et 159 passes en 373 matchs.
Benoit Brunet a genre 160 buts et 160 passes en 589 matchs.

Stéphane Lebeau est né à St-Jérôme mais a aussi joué en Suisse.
Benoit Brunet est né à Pointe-Claire mais aussi joué à Hull.

Stéphane Lebeau s'exprime dans un bon français.
Benoit Brunet parle comme Jean Perron.

À quand Stéphane Lebeau en remplacement de Benoit Brunet ???
À quand Benoit Brunet à 110% en remplacement de Marc Bureau ???

jeudi 19 mars 2009

Almost spring mixtape

Est-ce que tu sens le printemps toi aussi ???
D'accord, c'est un peu frisquet par moment...mais c'est presque le printemps...

Le soleil. Les jupes. Les filles. L'amour ???
Comme en 1989...

Pour te donner le goût du printemps: un mixtape.
Le Matos en feu, Le Castle Vania pas de parents, de l'intergalactique et des Doloreanes roses.

Voici la playlist:

- Pheonix - Girlfriend
- We Have Band - West End Girls (Pet Shop Boys cover)
- Le Matos feat. Coeur de pirate - How Do I Let You Know
- College feat. Electric Youth - She Never Came Back
(The Outrunners RMX)
- Colouring In - Intergalactic Romance (Demo Radio Edit)
- Love Concept - Time Enough For Love
- The Virgins - Rich Girls
(Le Castle Vania Spring Break No Parents RMX)
- Hot Pink Dolorean - Blaze It.

Quand les États-Unis craignent la crise financière...

...ils créent un film comme Knowing (2009) mettant en vedette Nicolas Cage et un jeune enfant du type Mercury Rising.

En français, le titre est encore plus révélateur: Prévisions.

Un homme va devoir lire des chiffres afin d'éviter et/ou d'empêcher la mort de plusieurs personnes et/ou la fin du monde (qui sait ???). Comme référent culturel, on ne fait pas mieux.

Car comme nous le montre la bande-annonce, l'impossibilité de bien lire les chiffres pourrait mener à des écrasements d'avions...et vous savez ce que ça veut dire...

Snoop Dogg Millionaire

Snoop est back.
À la sauce Bollywood.

C'est lourd.
C'est pesant.
C'est tout fraîchement leaké sur Discodust.

Snoop Dogg - Snoop Dogg Millionaire (via megaupload)

mercredi 18 mars 2009

Je danse à la télévision...

Pas au Match des étoiles...
Mais à Musique Plus.

Pas à Bouge de là...
Mais dans un topo à Baz.

Lors du dernier Frenche Ou Meurs.
Pour me voir danser.

mardi 17 mars 2009

réalité, (r)éalité, vérité, (v)érité et (V)érité.


La même image, on nous la (re)montre partout, tout le temps, toujours.  La même image est sans cesse ressassée en boucle: partout et continuellement.  En boucle, dans les différents journaux, en boucle sur les différentes ou sur une même chaîne de télévision, en boucle sur internet: effectivement partout et continuellement.  Cette image, certes une (re)présentation de la réalité.  Mais la réalité, elle-même se (ré)organise par la boucle.

Allons plus loins que Bergson et Deleuze en avançant que c'est dans notre illusion cinématographique, dans la plus vieille illusion que nous (re)devenons l'organe à perfectionner de la nouvelle (r)éalité.

Bergson croyait dans L'évolution créatrice (1907) que le cinéma se composait de coupes immobiles + mouvement abstrait alors que Deleuze dans L'image-mouvement (1983) le ravise plutôt vers la définition qu'il donnait en 1896 dans Matière et mémoire sur les coupes mobiles et l'image-mouvement.  Parce que le cinéma ne nous donne pas une image à laquelle il ajouterait du mouvement, il nous donne immédiatement une image-mouvement.  Il nous donne bien une coupe, mais une coupe mobile, et non pas une coupe immobile + du mouvement abstrait.  La coupe immobile + du mouvement abstrait serait plus l'apanage, selon Bergson, de la perception naturelle.

Nous prenons des vues quasi instantanées sur la réalité qui passe, et, comme elles sont caractéristiques de cette réalité, il nous suffit de les enfiler le long d'un devenir abstrait, uniforme, invisible, situé au fond de l'appareil de la connaissance...Perception, intellection, langage procèdent en général ainsi.  Qu'il s'agisse de penser le devenir, ou de l'exprimer, ou même de le percevoir, nous ne faisons guère autre chose qu'actionner une espèce de cinématographe intérieur.

C'était en 1907 et toujours d'actualité aujourd'hui.  La réalité qui passe, c'est désormais les journaux que je lis chaque jour, ce sont les blogues, la radio, la multitude de fois que je consulte des sites de nouvelles continues, c'est les chaînes de télévision que je regarde tous les jours, tous les soirs, toute la journée etc.  Enfilé le long d'un devenir abstrait, uniforme, invisible, situé au fond de l'appareil de la connaissance, nous ne construisons plus une perception illusoire de la réalité mais bien une nouvelle (r)éalité.  Le cinéma était composé à l'origine de dix-huit puis vingt-qautre et maintenant au numérique de trente images/secondes: c'est l'ensemble de photogrammes en mouvement qui donnait le cinéma image-mouvement.  Mes instantanés sur la réalité ce sont les images médiatiques que j'organise en tant que cinématographe.  Mes (trente) photogrammes, je les ai énumérés plus tôt: ces images qui sont des instants quelconques, (re)produits inlassablement, en boucle.  Nous sommes désormais à même de (re)créer de la (r)éalité à partir de la réalité parce que je suis (re)devenu cinéma.

Je (re)crée donc exactement ce dont j'ai besoin pour créer mon cinéma: de l'image-mouvement.  L'image médiatique soit cinéma et télévisée déjà établie comme telle ou image fixe non moins immobiles.  Le mouvement y est nécessairement, déjà, (ré)inscrit car désormais coupe mobile participant à la (re)création de la (r)éalité par mon cinéma.  C'est dans cette boucle de (re)création de (r)éalité que s'éloigne une certaine vérité initaile plus près du genre humain que de l'esprit mécanique de (re)reproduction du (r)éel d'où émanerait une (v)érité.  D'emblée la vérité est contestable mais l'apparition d'une (v)érité peut inquiéter.  On pourrait croire dans la vérité de la (re)présentation initiale mais c'est dans la construction du sens par mon cinéma que peut se (re)trouver quelque part dans la collure au montage cette (v)érité: cet espèce de faux raccord qui permet de connecter, de faire fonctionner, de donner une fluidité confortable et une efficacité radicale au tout.  Parce que cette (v)érité colmate et solidifie non plus ma pellicule mais ma programmation.  Mon cinéma il est à l'heure du numérique: la collure est désormais un algorithme.

Parce qu'il faut plus que jamais croire pour vivre (adéquatement) dans notre (r)éalité, la nécessité d'une (v)érité serait-elle remplacée par une (V)érité ?  Encore plus radicale et unique parce que plus simple et efficace dans la préservation du processus de construction de nouvelles (r)éalités ?  Une telle évolution dans nos manière de (re)créer notre existence nous mènerait d'organe à perfectionner du (r)éel à pure machine à penser.

En construisant notre existance sur de plus en plus d'images-mouvement elles-mêmes (re)créées en d'autres (r)éalités pouvait-on présager l'apparition de plusieurs (v)érités justifiant le processus de création/consommation mécanique: une certaine  libéralisation et démocratisation de la (v)érité pour l'individu capable de construire son monde au travers celui du concitoyen ?

Cependant, cette fenêtre possiblement démocratisante se referme aussitôt ainsi que notre vision post-moderne du recyclage infini pour entrevoir la potentialité d'une (post)post-modernité dans la dé(con)struction des (v)érités nécessaires à l'emergence de la (V)érité.

Notre seule chance: Tom Cruise.

Comme en 1988 (genre)

L'époque du gros rouge à lèvres, rouge.
Du bling American Apparel.
Des Ferrari Testarossa.
Du polaroid.

L'époque où les filles étaient belles.

.

lundi 16 mars 2009

Joyeuse St-Patrick !!!

C'est la St-Patrick.
Et dimanche, on espère qu'il fera beau pour le défilé.
Toujours plaisant de boire de la bière en pleine rue Ste-Catherine à midi.

J'ai toujours été un fan de la philosophie irlandaise.
Des battants. Des gens fiers. Des gens indépendants.

Et quoi de mieux que de célébrer la St-Patrick et la fierté irlandaise qu'une pièce unreleased de mon groupe fétiche: House Of Pain.

Voici donc, Irish Pride.

La manifestation contre la brutalité policière: ma version des faits.

Il faisait beau dimanche matin.
Et on a décidé de bruncher avenue Mont-Royal.

Je mangeais paisiblement une omelette brouillée aux champignons, oignons et vieux cheddar à La Cantine lorsque Fred BG, Ju et moi-même apercevont l'escouade montée (à cheval) de la police de Montréal.

- "Ah oui, c'est vrai, c'est la journée de la manifestation contre la brutalité policière" lançais-je sans émotion, aucune.

On décide tout de même de prendre une marche sur l'avenue Mont-Royal, question de trouver un chapeau pour notre amie Ju qui part bientôt pour le Brésil.

Devant le métro Mont-Royal, il y avait beaucoup de monde mais surtout trois catégories de gens que je classe ici en ordre décroissant: Les curieux qui veulent voir un spectacle, la police qui réalise le spectacle et les quelques manifestants: acteurs du spectacle.

Et s'il n'y avait pas eu de policiers ???
Et s'il n'y avait pas eu de curieux ???
Et s'il n'y avait pas eu de journalistes ???

Un arbre tombe dans la forêt, mais personne ne s'y trouve pour l'entendre: la chute de l'arbre fait-elle du bruit ???

Il n'est pas question ici d'anarchie, de brutalité policière, de courage journalistique. Non. Il est question de la nécessité indubitable du spectacle comme processus justificatif de nos vies.

Il y avait des voyous, la police a procédé à des arrestations, dont quelques journalistes qui se fondaient à une foule de manifestants.

Big deal, on a quand même trouvé un chapeau pour Ju, il faisait soleil, il faisait beau, et on s'en crissait pas mal.

* Crédit photo, François Roy, La Presse.

vendredi 13 mars 2009

Devrais-je partir en voyage, voyage ???

Ça va bientôt faire deux années que je n'aie pas pris une semaine pleine de vacances.  Devrais-je donc partir en voyage, voyage ???

Si c'est le cas, devrais-je quitter avec Desireless version 1986 ???



C'est vrai que les cheveux high-top sont quelque peu douteux; mais ce keyboard en back beat lors du refrain pourrait me faire flancher...

Sinon, je pourrais me rebattre sur la version 2007 de Kate Ryan.



Effectivement, une belge de 5'11'' tout en jambe, c'est quelque chose de bien.  Mais l'idée de devoir aller au Grand Prix et de sortir au Globe sur St-Laurent, ne me dit pas grand chose...

Des suggestions de destinations ???  Le Mexique, le Panama, le Bélize, le Vénézuela, Mont-Tremblant, St-Bruno ???

Chez toi ou chez moi - mixtape

C'est vendredi soir, on pourrait rencontrer une jolie fille, dans un resto-bar, rigoler, une tension s'installerait, sans attente (quelques-unes) et sans prétention: chez toi ou chez moi ???

Chez moi, c'est ce mixtape.
Résultat: à suivre...

Voici la playlist:

- Phoenix - If I Ever Feel Better
- Little Boots - New In Town (Fred Falke RMX)
- La Roux - In For The Kill (The Twelves RMX)
- Tesla Boy - Spirit Of The Night
- Numéro - Chewing Gum Fraise (remix 2007 feat. Dabbaz)
- Tesla Boy - Electric Lady
- Que - Let's Go To My Place
- Numéro - Star Model (Don Rimini RMX)




Michael Sabia et Don Lever: Yes We Can !

La nomination du premier à la tête de la Caisse de dépôt fait même sursauter les libéraux nationaux. Le type est potentiellement responsable de la transaction-ratée entre BCE et Teachers.

Mais on lui donnera la chance de se reprendre avec notre bas de laine en mal d'une saine gestion à moyen terme depuis quelques années.

Le deuxième semble être en voie d'obtenir sa chance à titre d'entraîneur-chef du Canadien de Montréal. Le simple fait de le retrouver derrière le banc fait sursauter la presse québécoise. Le type est potentiellement responsable du développement-raté des jeunes espoirs de CH.

Mais on lui donnera possiblement la chance de se reprendre avec notre équipe en mal d'une saine gestion à moyen terme depuis quelques années.

Face à la crise, le Québec a-t-il intérêt à encourager le renouveau anglophone ??? Est-ce signe d'une nouvelle ouverture sur le monde ??? Serait-ce une grave erreur de vision à long terme ??? Ou sommes-nous tout simplement quelque chose comme un petit peuple...???

jeudi 12 mars 2009

UFO vs Space: 1999 vs V vs Star Trek

Il y a quelque chose dans l'air du temps...
Le nouveau single de Omnikrom, la thématique futuriste de America's Next Top Model Cycle 11, la nouvelle pub de St-Hubert avec Marc Labrèche: le look spatial semble être de retour.

Et comme c'est notre devoir de participer à la tendance, il faut maintenant choisir quelle est la meilleure introduction de série télé de science-fiction:

Est-ce UFO (1970) ???



Est-ce Space: 1999 (1975) ???



Peut-être est-ce V (1984) ???



Ou peut-être le bon vieux classique, Star Trek (1966) ???

mardi 10 mars 2009

Certains joueurs du CH auraient forcé George Gillett à ordonner le congédiement de Carbo...

Après vous avoir confié avant pas mal tout le monde que le mode de vie de certains des joueurs du CH étaient, disons, plus porté vers le Club Opéra que le fond du filet...

Ryan O'Byrne s'est saoulé...
Alex Kovalev a fait vomir un coéquipier...
Higgins a un problème d'alcool...

...voici la vérité (selon mes sources béton) derrière le congédiement de Carbo: c'est George Gillett qui a ordonné le coup à Bob Gainey.

Et si Bob Gainey avait refusé de le faire, son job était aussi sur la ligne. Ce qui peut donc expliquer le volte-face meilleure acquisition vs dehors mon ami Carbo...

Mais tout a commencé dans le vestiaire.

Guy Carbonneau et Steve Bégin ne s'entendaient pas; et certains vétérans de l'équipe n'acceptaient pas le traitement réservé à Steve qui devait rester assis sur la galerie de la presse.

Ensuite, il faut savoir que le fils de George Gillett est un très bon ami de Saku Koivu...qui aurait fait suivre le message...six entraîneurs sous le règne du capitaine Koivu dites-vous...

Tesla Boy

La musique électronique et la Russie nous ont donné The Proxy: c'est robuste et ça fait mal, on aime.

Aujourd'hui, Discodust me fait découvrir un autre produit russe, Tesla Boy: c'est fin années 80, électro, synthé, dans le genre Beverly Hills Cop 2.

Justement, en route vers le bureau en cette belle matinée ensoleillée, j'écoutais la pièce Better Way de James Ingram sur mon iPod Nano.

Comme quoi il y a de ces choses qui sont prédestinées dans la vie...(n'importe quoi...)


Je vous encourage donc à déguster cette réactualisation Made in Russia en compagnie de Tesla Boy et plus précisément sur leur adresse myspace.com/teslaboysound.

lundi 9 mars 2009

Qu'as-tu le goût de dire à Bob Gainey 2 ???

Vas-y, dis-moi ce que tu as le goût de dire à Bob Gainey, encore ???

Moi j'aimerais lui demander s'il pense vraiment être en mesure de nous faire oublier qu'il a monté une équipe mal balancée - grâce à son incapacité à gérer ses agents libres sans être capable d'échanger ses jeunes (surévalués) pour obtenir plus de leadership - en gagnant une bonne partie des derniers matchs de la saison qui se dérouleront 90% à domicile ???

Mais toi, qu'est-ce que tu as le goût de lui dire/demander ???

Au revoir Carbo...

C'était pourtant le système de jeu...
Et les vétérans de mauvaise foi...
Et donc les décisions prises par Gainey...

Dommage, je l'aimais bien ce Carbo...
Mais il y en a un qui tente de sauver sa job...

Mais qu'est-ce que l'Internet ???

Nous sommes en 1995: les jeans se portent hauts, les bas blancs font rages, le cyberpunk est à la mode, le phénomène Internet est à nos portes.

Mais qu'est-ce que l'Internet ???
Une vidéo éducative produite et co-écrite par James Cameron te l'explique.



Encore aujourd'hui, la bande-annonce (de loin meilleure que le film en soit) demeure pertinente. On ne parlait pas vraiment d'Internet (je vous ai joué un vilain tour), mais de réalité virtuelle. Mais quelle différence ???

Ceci n'est pas de la télévision; mais meilleure. Ceci est la vie. Oui, c'est une partie de la vie de quelqu'un. Pure et non censurée. Directement du cortex cérébral.

Vous y êtes.
Vous le faites.
Vous le voyez.
Vous l'entendez.
Vous le ressentez.

C'est à propos des trucs que vous ne pouvez pas avoir, n'est-ce pas ??? [...]

Je peux le rendre possible. Je peux vous donner tout ce que vous voulez. Vous n'avez qu'à me parler. Je suis votre prêtre. Je suis votre psychologue. Je suis votre connexion à l'âme collective. Je suis un magicien. Le Père Noël de l'inconscient.

Vous le dites. Vous n'avez qu'à le penser. Vous pouvez l'obtenir.

Commencez-vous à saisir l'ensemble des possibilités ???

Vous savez que vous le voulez...

samedi 7 mars 2009

Soirée Denis Gagnon.

Jeudi dernier, l'événement mondain à Montréal: le défilé Denis Gagnon.

En pleine shop de couture, on était loin du défilé traditionnel, un autre dispositif, pour une collection toutefois assez normale.

On en retiendra surtout la paillette noire, et le noir en général.  Pour le reste, trop cuire, trop fade, trop en contraste avec l'endroit.  On comprend l'intention; mais en résultante, ça tombe un peu à plat.

Autrement, il y avait du beau monde rassemblé pour le défilé et le party de clôture de la semaine de la mode.  Et si on pouvait y trouver de belles bottes noires sur collants noirs satinés...

...et quelques beaux souliers jaune sur gris (jaune et gris c'est le nouveau gris et blanc)...
...j'ai quand même pu trouver la paire de souliers la plus horrible de la soirée.

En résumé, du beau monde, à la mode, une poupée porcelaine, un veston blanc coupe longue avec des talons noirs aux studs dorés, du gin tonic: une belle soirée.

vendredi 6 mars 2009

Mon opinion à 110%

C'était la fête à Jarrett.  Et quoi de mieux que de fêter sa fête chez Normand pour une partie (médiocre) de hockey du Canadien de Montréal au bar Chez Normand ???  

Eh bien, la présence de Yvan Martineau de 110%, voilà qui agrémente une fête.

Et nous voilà donc en train de donner notre opinion à la télévision sur une question arbitraire concernant Bob Gainey et la potentialité de le voir derrière le banc pour la fin de la saison...

Pour moi, c'est simple, c'est le style de jeu...

Pour me voir donner mon opinion sur le style de jeu du Canadien de Montréal et notre ami Jarrett qui refute l'idée de voir Gainey derrière le banc.

Ralph Leroy

Semaine de la mode à Montréal, mercredi, 2e rangée, au centre: j'y suis. Ralph Leroy: première partie boiteuse; deuxième partie intéressante.

Des beaux vestons, des beaux pantalons, quelques noeuds papillons.
Voir le défilé ici.

Et hier, jeudi, j'étais au défilé Denis "tellement out of the box (pas vraiment)" Gagnon ainsi qu'au party de clôture de la semaine de la mode.

Compte rendu, dès que mes photos sont uploadées.

mercredi 4 mars 2009

Qu'as-tu le goût de dire à Bob Gainey ???


Vas-y, dis-moi donc ce que tu aurais le goût de dire à Bob Gainey ???

Moi j'aimerais lui demander s'il a commandé du poulet chez St-Hubert au courant de la journée où il n'a pas trop travaillé au bureau.

Toi, qu'est-ce tu as le goût de lui demander ???

mardi 3 mars 2009

Le Canadien a besoin de Ryan Smyth.

Un leader capable de jouer dans les deux sens de la patinoire, tous les matchs. Avec le style de jeux que préconise justement Guy Carbonneau.

Déjà signé pour l'année prochaine.
Capable de former les jeunes dans le système de jeu de l'entraîneur.

Un ailier gauche avec expérience contrairement à Guillaume Latendresse (qui retournerait à droite). Le Colorado se cherche un bon jeune gardien et un jeune défenseur.

Voici comment y arriver.

Alex Kovalev à Columbus contre un choix de première ronde.

Le choix de première ronde + Cédrick Desjardins + Ryan O'Byrne
contre Ryan Smyth.

Probabilité de réussite: 15%.
Chance de remporter la Coupe Stanley après la transaction: + 65%