lundi 14 septembre 2009

Lady Gaga au MTV VMA 2009: la performance contemporaine la plus accomplie [via jusqu'à demain] ???

Je ne suis pas très impressionable et relativement (habituellement) blasé.

Mais Lady Gaga, hier soir, dans sa présence intrinsèque au MTV VMA 2009 représente pour (par) moi la performance contemporaine la plus accomplie des dernières années.

Pendant que Janet persistait dans l'illusion (réussie) du (non) chanté, que Kanye West pastichait son pastiche (trop kitch), que Pink célébrait le corps (louable) et que Jay-Z récitait (recyclait) de la prose états-unienne; Lady Gaga dépeignait avec justesse l'essentiel de l'existence médiatique contemporaine.

La naissance de la tragédie, par elle-même: sa mort planifiée vis-à-vis sa représentation médiatique.

En exposant sa compréhension de sa recomposition pour un système de construction de sens à bout de souffle, Lady Gaga meurt.

Pas nécessairement Stefani Joanne Angelina Germanotta (peut-être bien), mais l'image de (re)marque, la marionette accompagnée de son cavalier pour la soirée Kermit.

Synthèse d'une iconographie de contrôle de l'inconscient conjoncturel populaire, Lady Gaga (s')assassine tout rapport décent au sens pour (re)créer quelque chose d'encore plus vide: de la mythologie.

Résultat: Lady Gaga est bisexuelle, Lady Gaga est hermaphrodite, Lady Gaga est sous le contrôle de l'élite Illuminati: le dossier complet est disponible ici.

Nous sommes le 14 septembre 2009; il ne me reste que 7 mois à vivre. Lady Gaga, je t'aime.

Real good, we dance in the studio,
Snap, snap to that shit on the radio
Don't stop, for anyone,
We're plastic but we still have fun!

Lady GaGa perfomance on MTV VMA 2009



*** Bonus - Viacom sont des imbéciles qui demandent de retirer des choses des internets suivant des raisons qui doivent rendre leur travail comme étant quelque chose de valorisant ***

On peut encore visionner la performance (mais pour combien de temps ???): ici.

1 commentaire:

Koukla a dit…

Bien dit, j'ai aussi adoré la performance de Lady Gaga.