vendredi 12 juin 2009

André Boisvert, le Steven Seagal québécois.

Depuis des années, il est un mythe.

Le Journal Métro dresse le portrait de notre (mon) Steven Seagal québécois. Il ne répond qu'à lui-même; face à lui-même, il tremble.

Sage, il questionne sa représentation, sa raison d'être.
Pourquoi tant de films de série B ???
Il ne le sait pas, il est André Boisvert.

Le dernier des hommes.

Découvre André Boisvert.

Aucun commentaire: