mercredi 6 mai 2009

À la recherche du meilleur slow: Frenche ou Meurs, aidez-nous.

Ce samedi 9 mai, au Studio Juste pour rire, je risque de danser un slow. Frencher, peut-être, mais à quoi bon si on a pas danser de slow ???

Le slow, c'est l'amour: c'est l'agréable (insoutenable) attente de la rupture sous le couvert d'une allégresse malsaine. Tout va bien, tout va mieux, tout culmine, tout doit nécessairement se terminer.

Ne reste qu'à savoir comment.
Abruptement, violemment, ou lorsque la mort te sépare ???

C'est pourquoi le bon slow doit être long, progressif et tragique, parce qu'il faut renforcir l'inévitable moment qui approche: la séparation d'après-slow.

Et c'est dans cet instant, cette prise de conscience que la fin approche, que le frenche se développe. Timide, assuré puis langoureux.

Les mains se baladent, on se serre pour utopiquement refusé la suite des choses. Puis le regard, le sourire et la fin.

La synthèse, et mon slow préféré: November Rain de Guns N' Roses (1991). Qui dit mieux ???


5 commentaires:

Zelia a dit…

comme tu décris bien le slow. J'ai hâte

iannick a dit…

Petites idées comme ça:

Come sail away - Styx
Time after time - Cindy Lauper
In the air tonight - Phil Collins (?)
Dust in the wind (???)

Maxime a dit…

tout sauf hotel california!

Sylvain Martet a dit…

Cindy Lauper - Time After Time ouais parce que ça permet de faire croire qu'on trouve ça drôle alors que non, quand on ferme les yeux, c'est que les meilleurs moments qui défilent.

Version plus récente de la même idée: The Thrills - Not For All The Love In The World, meilleur solo depuis le bug de l'an 2000.

http://hypem.com/#/search/tellier+thrills/1/

Sylvain Martet a dit…

Lire slow en lieu et place de solo, merci.