mercredi 27 mai 2009

Christian Metz ou Frédéric Metz ???


- Le premier est un théoricien français de la sémiologie du cinéma de notoriété internationale. En 1964, il publie l'article Le cinéma, langue ou langage ? dans la revue Communications et poursuit ses essais durant 25 ans avec : Essais sur la signification au cinéma (1968 et 1973), Langage et Cinéma (1971), les Essais sémiotiques (1977), le Signifiant imaginaire (1977).

Ses travaux ont été critiqués par Jean Mitry en 1987 dans son ouvrage La Sémiologie en question, et avec virulence par Jean-François Tarnowski dans la revue Positif.

- Le deuxième est un visage bien connu du Montréal branché et artistique, a son fan-club personnel et ses ennemis jurés. Depuis plus de trente ans, ses détracteurs dénoncent ses jugements à l'emporte-pièce, son manque de diplomatie, ses contradictions, ses extravagances. Ses admirateurs applaudissent sa franchise, son intégrité, son intelligence, son jugement, ses contradictions, ses extravagances et ses bons petits plats.

Frédéric Metz quitte l’UQAM après 32 ans de bons et loyaux services et suggère des lignes piétonnières roses plutôt que blanches.

Mon choix: celui qui ne suggère pas de féminiser davantage une rue, dans une ville, d'une province: qui n'est surtout pas un pays.

Aucun commentaire: