jeudi 5 février 2009

Désabusé


Une fidèle lectrice de mon blogue me faisait remarquer samedi soir dernier que depuis quelques temps, j'étais moins deep.

Elle a raison.
Mais sur quoi donc pourrais-je être deep ???

La commémoration de la Bataille des Plaines cet été ???
- Et dire qu'il s'en trouve, de ces gens, pour relativiser la chose...

Le Président Sarco qui traite les souverainistes de sectaire ???
- Et dire que la France était un État colonialiste...

La situation du déneigement à Montréal ???
- Et dire qu'il y en a pour mettre ça en première page...

Le budget fédéral ???
- Et dire que Josée Verner a voté pour...

Alors, que reste-t-il ???
- Potiner sur Maxime Bernier, les gros seins, et le Canadien de Montréal.

Ce n'est pas de la haute voltige intellectuelle, mais voilà donc justement la représentation de notre environnement médiatique et social (que McLuhan serait fier) contemporain. Les 8745 personnes qui sont venues lire mon post sur Maxime Bernier le démontrent bien.

Mais le pire, c'est que justement, j'y participe, bien malgré moi.

Je reconstruis et nous reconstruisons tous cette Grande Noirceur du sens. Mais on s'aime trop pour se blâmer; c'est plus simple (mais surtout plus simplet) de blâmer Miranda et le fait qui reste de la neige dans les rues de Montréal en plein mois de février.

1 commentaire:

Eddie69 a dit…

T'es dans tes crotes... ça passera.