lundi 5 janvier 2009

L'amour a pris son temps - Nathalie Simard



Aujourd'hui, 6 janvier 2009, c'est écrit dans mon agenda, c'est l'Épiphanie: fête chrétienne qui célèbre la manifestation de Jésus.

Moi, je préfère célébrer la manifestation de Nathalie Simard dans la Guerre des tuques avec la pièce L'amour a pris son temps.

C'est peut-être le keyboard Casio début 80...
C'est peut-être le drum électronique...
C'est peut-être la basse électrique qui donne un côté mélancolique...

Ou c'est peut-être tout simplement la profonde conviction avec laquelle Nathalie Simard chante l'amour. Ce bel amour blanc comme neige auquel je rêvais quand je n'avais même pas encore dix ans. Ce à quoi j'ai cru dur comme fer. Ce bel amour parfait au son des synthétiseurs. Cette magique perfection sentimentale que Nathalie Simard n'a pu rendre possible en chanson que parce qu'elle a été chercher en elle tout ce qu'elle avait elle-même perdue. Abusée, violée, elle m'a fait croire en quelque chose de complètement faux qui n'existe que dans les films pour enfants où les jumeaux parlent en même temps.

La force de cette pièce provient d'une profonde détresse engendrée par la dure réalité quotidienne de la célébrité, mais plus largement du spectacle: le spectacle de nos vies.

La voilà mon épiphanie de la journée, depuis que j'ai quatre ans, je consomme du vide emballé dans un gros (Ciné) cadeau suivant l'objectif hypnotique de cultiver du vrai à partir de référants perdus.

3 commentaires:

Eddie69 a dit…

Le probleme avec réutiliser la toune pour LGDT2 c'est j'ai pas envie de payer des droits à Guy Cloutier

Le Boy a dit…

Ok c'est assez !! j'écoute la Guerre des tuques ce soir !!!

Anonyme a dit…

On aime tous quand l'amour prend son temps...mais la manière dont Nathalie le chante, on dirait qu'elle en souffre et que l'amour s'étire trop longtemps.

Elle donne l'impression qu'elle chante...''l'amour dure trop longtemps''