mardi 18 novembre 2008

Une femme Premier Ministre du Québec, ça ne vous intéresse pas ???

À force de se souhaiter un Barack Obama, aurait-on oublié de se rendre compte qu'on avait la possibilité d'élire une Hilary Clinton (ou une Sarah Palin, mais là, je serais loin de convaincre...).

D'accord, le système parlementaire n'engrange pas la même dynamique que le système présidentiel aux États-Unis. Sauf qu'un fait demeure, le Québec pourrait élire la première femme Premier Ministre de son histoire. Mais encore là, cette possibilité ne déclenche aucune passion.

Au contraire, Michèle Ouimet du journal La Presse se permet de planter Pauline Marois comme étant une femme qui oserait jouer à la victime, alors qu'elle semble plutôt soulever des inégalités toujours présentes dans notre société québécoise.

Et c'est ce dernier point qui me chicote: mesdames, où êtes-vous ???

Vous l'avez votre candidate, la chance de faire l'Histoire. Et où est-il, cet élan journalistique unilatéral qui pourrait supporter la potentialité d'une élection historique ???

Pensez-y, la potentialité d'élire une femme à la tête d'un parti qui souhaite fonder un pays. Wow, mesdames, ça ne vous dit rien tout ça ??? Mais peut-être qu'elle est snob; comme un homosexuel n'a pas de leadership j'imagine...

C'est vrai que Pauline Marois est probablement plus snob qu'un gradué de Harvard qui a grandit au sein de l'appareil politique américain. Ça doit être pour la même raison que le Noir standard américain se retrouvait tellement dans ce candidat.

Mesdames, supportez-vous votre candidate ???

3 commentaires:

Izabel a dit…

Débat qui pourrait être intéressant mais la prémisse de départ limite un peu non? Je veux dire, il ne suffit pas qu'un candidat soit femme pour que les femmes veulent toutes s'y rallier. Est-ce que le fait d'avoir eu un député artiste va rallier les artistes du Québec? (Godin dans le temps a démontré que non, Curzi maintenant démontre que non et bien sûr j'en oublie...) Est-ce que le fait d'avoir un député homosexuel (le) a rallié une majorité de gais, non, absolument pas, demandez à Boisclair, Maltais, Boulerice, etc . Est-ce que les femmes vont ne jurer que par Pauline parce qu'elle est la seule chef "ovarisée" de l'Assembleé Nationale? Bien sûr que non.

Ceci dit il serait très intéressant de voir comment madame Marois s'en tirerait sil elle en venait à être calife à la place du calife. Voir jusqu'où sa féminité ferait une différence. Certains (es) ne le diront pas mais secrètement ils ne voudront jamais d'une femme comme premier ministre. C'est plate, ça m'écœure personnellement, mais c'est ça. Pour le reste j'ose croire que la personnalité, le charisme et la véracité restent les critères premiers quand vient le temps de choisir un candidat (e).

Sly a dit…

La communauté Noire a su se ralier derrière Obama pour faire avancer une cause plus grande; pourquoi les femmes ne font pas de même: voilà la question.

Et effectivement, elle s'applique aussi à la communauté gaie et André Boisclair.

Izabel a dit…

Je ne retranscrirai pas tout notre échange sur Facebook mais si on pousse la réflexion, on pourrait supposer ironiquement que les femmes ne sont pas les meilleures alliées d'elles-mêmes. Le pire c'est que ça ne serait pas une grande découverte ... Il y a bien sûr des exceptions, des exemples de solidarité féminine, mais on n'élit pas un premier ministre avec des exceptions.