lundi 8 septembre 2008

Réponse à André Pratte

Monsieur Pratte,

À vouloir trop relativiser la rhétorique politique en campagne électorale, on pourrait perdre un semblant de vérité.

Gilles Duceppe et les autres intervenants politiques du paysage canadien n'ont pas dit que Harper était W.Bush; mais ils ont plutôt soulevé des comparaisons entre les politiques mises de l'avant par le président George W. Bush et celles du gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Ces raccourcis stratégiques que vous dénoncez, vous amène ici à écrire que Stephen Harper n'est pas un complice des abus de Abu Ghraïb. J'imagine que le cas exceptionnel de Omar Khader vous a échappé.

Comme quoi, le raccourci symbolique, à défaut d'une extrapolation conceptuelle que préconise par exemple Stéphane Dion, peut s'avérer plus juste qu'une remise au diapason des faits, comme vous en avez fait la démonstration ce matin (éditorial du 8 septembre).

En espérant que votre rigueur habituelle ne se transforme pas, en ce début de campagne électorale, en une allégorie d'aiguille et de botte de foin.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

il avait toutefois raison de souligner que Duceppe n'a pas d'autres armes que de lier l'image de Harper à celle de Bush. Cette fois, pas de scandale des commandites, l'affaire Khader est déjà loin. ON veut des baisse de taxes, et tout sauf Dion (le pauvre, la pire image médiatique pour un politicien que j'ai jamais vécue... j'a 25 ans.)

Duceppe trouvera bien quelques munitions mais je lui souhaite bonne chance. Comment peut-il justifier un parti qui ne devait que passer au fédéral. Son parti n'a pratiquement plus aucune raison d'être.

je voterai Bloc pareil, probablement.

Sly a dit…

Le bloc défend les intérêts des québécois tout en appuyant des démarches qui favorisent aussi le restant du Canada; mais toujours dans une optique de respect des valeurs québécoises.

À défaut d'être un pays ou d'un système de représentation proportionnelle, le Bloc offre la meilleure option en terme de représentation des intérêts citoyens auprès du pouvoir.

Être au pouvoir, ça ne veut pas dire diriger sans nuance.

Voilà ce que Duceppe exprimait en comparant les valeurs Harper avec les valeurs W.Bush.

Dr Fléau a dit…

Le Bloc n'entrera jamais au pouvoir fédéral, ça n'a jamais été son objectif. Le BQ sert de "gardien de but" contre les mauvaises lois et politiques qui pourraient nuire au Québec.
J'encourage fortement tous les Québécois à voter BQ, question de pouvoir garder à vue le cowboy de l'ouest, ou le prof d'université élitiste, c'est selon.
Le jour où nous aurons notre pays, Gilles Duceppe ne sera qu'heureux que le Bloc ne soit plus pertinent.

Dave a dit…

C'est drôle comment les Libéraux, le Bloc et le NPD disent que les Conservateurs mènent une campagne de peur, quand ils sont les 3 qui font peur au monde en liant Harper à Bush.

Harper veut couper les subventions aux parasites culturels, et on l'accuse de faire de la censure. Ou étaient ces bien-pensants à chaque fois que les libéraux ont voté des lois qui limitaient la liberté d'expression ou d'autres droits fondamentaux?

Personnellement, les plans débiles des 3 partis socialistes du Canada me font plus peur que les Conservateurs.

La meilleure chose qui puisse arriver c'est encore une impasse.

4 autres années de gouvernement bloqué, c'est un rêve.

Anonyme a dit…

Commentaires à l'édito d'André Pratte: "Harper n'est pas Bush"


Monsieur André Pratte,

Je suis quelque peu étonnée de votre brève intervention vous portant à la défense d'Harper, comparé à Bush par les chefs du Bloc québécois et du NPD. Les politiques internationales, environnementales et économiques du gouvernement Harper sont calquées sur le modèle Bush.

Sur le plan international, qu'il suffise de rappeler la Loi anti-terrorisme qui bafoue les libertés et droits les plus fondamentaux, en qu'elle transgresse des conventions internationales signées par le Canada, notamment sur la torture et les mauvais traitements lors des transferts par les Forces canadiennes des détenus afghans aux autorités afghanes, ainsi que la Convention sur les droits des enfants visant à protéger ceux-ci contre leur utilisation comme enfant-soldat. C'est le cas d'Omar Khadr; le Canada est le seul pays occidental à ne pas encore rappatrié ses ressortissants détenus à Guantanamo. Aussi, deux ressortissants canadiens, les frères Kohail sont condamnés à la décapitation sans avoir bénéficié d'un procès juste et équitable. Qui plus est, le Canada ne protège plus ses ressortissants à l'étranger: ils reçoivent la visite du SCRS plutôt que des services consulaires.

Le passeport canadien a perdu beaucoup de valeur sur le plan démocratique et diplomatique puisque la communauté internationale assimile la politique canadienne à la politique américaine.

Tout comme l'administration Bush,

le Canada est l'un des rares pays à ne pas avoir adhéré à la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones
ce gouvernement ne respecte même pas les jugements de sa Cour suprême et de sa Cour fédérale sur les certificats de sécurité. Contre ces jugements, Bush renforce ses mesures répressives, le gouvernement Harper ne fait rien pour assurer le respect et l'application des jugements;
le gouvernement Harper adopte une attitude guerrière plutôt que diplomatique. Harper favorisait une intervention en Irak; il prolonge la guerre en Afghanistan perdue d'avance jusqu'en 2011;
Harper favorise l'exploitation du pétrole par les compagnies pétrolières albertaines au détriment de l'environnement, de la santé de la population et des ressources naturelles;
le gouvernement Harper favorise les pétolières de l'ouest canadien au détriment du Québec comme le gouvernement Bush favorise les pétroliers du sud. Même les États-Unis ne veulent pas d'un pétrole exploité par les sables bitumineux de manière sale et génératrice de GES. Le non respect de sa signature au protocole de Kyoto place le Canada en fin de liste; c'est inacceptable;
Harper favorise, par le rejet du registre des armes, la libre circulation d'armes illégales, comme aux États-Unis. Et, que dire de l'utilisation massive du pistolet Taser qui a fait plus de 23 morts au Canada?
Harper privilégie l'entreprise privée à la manière du libéralisme économique du XIXe siècle, en réduisant le plus possible l'intervention de l'État et détriment de la population moins nantie. Il n'a jamais réglé le déficit fiscal: les compensations n'ont jamais été versées;
Harper privilégie un système de santé privé, au détriment de la population moins bien nantie, comme aux États-Unis.

En ce qui concerne l'immigration, rappelons le renversement du fardeau de la preuve: les droits judiciaires les plus fondamentaux tels la présomption d'innocence et le droit à une défense pleine et entière sont dans plusieurs cas, bafoués.

En ce qui concerne la culture, ce gouvernement a démontré récemment son inculture, voire son ignorance en coupant de façon sauvage dans les programmes.

En ce qui concerne les femmes, ce gouvernement a insidieusement donné une entité juridique au foetus, allant à l'encontre des jugements de la Cour suprême sur le droit à l'avortement, portant ainsi atteinte au droit à l'intégrité et à la dignité des femmes et ce, sans compter les coupures de subventions aux organismes de femmes. L'on sait que le gouvernement Bush est pro-vie.

Bref, le gouvernement Harper est une honte quant au respect des droits et libertés de la personne, tant dans les relations internationales, dans la protection de l'environnement que dans l'administration de la justice. Les deux hommes se comportent en cow-boys favorisant les armes et le pétrole.

Élire un gouvernement Harper représente un danger aussi grand qu'un gouvernement américain républicain qui s'apparente davantage à l'autoritarisme qu'à la démocratie. Il est une menace pour l'alphabétisation, la langue et la culture françaises et par ses mesures favorables aux grandes sociétés, un incitatif à l'augmentation de la pauvreté.

Anne,

Gébé a dit…

Des baisses de taxes ?

Coment diable lorsque Harper subventionne à coups de milliards l'industrie militaire au Canada et que ces entreprises (filiales anglo-américaines) placent leurs profits dans des paradis fiscaux et achètent des actions dans des entreprises étrangères ?

Ce sont des hausses de taxes qui vous attendent. C'est vous qui payez ces subventions.

Le Bloc est à Ottawa pour emplir les postes de députés au Québec pour que ces néo-cons ne viennent pas nous les prendre.

Vous allez laisser nos comptés à des loyaux serviteurs d'Ottawa, de Washington, Londres et Israel ?