vendredi 2 mai 2008

PAPERBOY


Premièrement, j'ai jamais livré de journaux de ma vie. J'ai jamais été un lève tôt alors on oubliait ça. J'ai jamais vraiment aimé travailler non plus quand j'étais jeune alors...

Mais j'ai aimé jouer à Paperboy sur mon NES par contre. J'aime encore ça aujourd'hui depuis que je l'ai acheté à un monsieur au bazar à l'église coin St-Denis/Beaubien. Ses cassettes sont toujours en bon état. Il les nettoie avec une lime à ongle. Étrangement, j'ai pas besoin de souffler dans ses cassettes pour jouer avec ce qu'il me vend...

Criss de NES à marde, si c'était facile jouer, mais non, faut toujours trouver un truc pour jouer. Du genre, rentre la cassette sur le côté, pèse doucement, soufle dedans, tape dessus...n'importe quoi...

Bref, à Paperboy, tu peux pas vraiment gagner, y'a trop de maisons pour ce que tu peux aller chercher comme abonnements. C'est con de même. Mais tu peux faire des points en faisant du grabuge. Parce qu'au NES, tu gagnes avec les points, dans tous les jeux, c'est de même.

Alors, qu'est-ce qui est mieux, de lancer un journal directement dans une boîte aux lettres ou de briser toutes les fenêtres des maisons en évitant les tornades pis la tondeuse avant de terminer avec le criss de parcours bonus plate à fin ???

À quand un remix de la toune du jeu ???

Aucun commentaire: